L'étonnante reconversion d'Arnaud Montebourg chez Habitat

19/03/15 à 14:06 - Mise à jour à 15:20

Source: Trends-Tendances

L'ancien ministre français du Redressement productif a été nommé vice-président du conseil de surveillance de la chaîne d'ameublement française Habitat, a indiqué ce jeudi la maison-mère d'Habitat. "A priori, cela prend effet dès aujourd'hui", précise un représentant de l'enseigne.

L'étonnante reconversion d'Arnaud Montebourg chez Habitat

© Image Globe

Arnaud Montebourg sera en charge de l'innovation, indique Cafom, la maison-mère de la société Habitat dans un communiqué. "Cette nomination s'inscrit dans le cadre de la stratégie de développement d'Habitat mise en oeuvre depuis sa reprise en 2011 par le groupe Cafom. Cette stratégie vise à imposer durablement Habitat comme un porte-drapeau de l'excellence française en matière de design".

"J'ai rencontré Arnaud Montebourg au moment où nous annoncions le rapatriement en France de la production d'une partie de nos collections. Nous partageons un certain nombre de valeurs et souhaitons tous les deux faire rayonner la marque France à l'international", a expliqué Hervé Giaoui, président de Cafom et d'Habitat, cité dans le communiqué.

"Habitat est une marque capable de porter haut les couleurs du Made in France. Je suis très heureux de rejoindre Hervé et ses équipes et enthousiaste à l'idée de contribuer à accélérer la politique d'innovation de cette marque emblématique", a déclaré M. Montebourg, lui aussi cité dans le communiqué.

Privilégier le Made in France

La marque d'ameublement britannique devenue française en 2011 et Montebourg s'était en effet déjà rapproché en 2014. Arnaud Montebourg avait fait l'éloge de l'entreprise qui avait présenté une collection dédiée au savoir-faire français. Arnaud Montebourg saluait alors Habitat pour avoir "décidé de privilégier le made in France et de relocaliser une partie des anciennes productions qui étaient faites en Chine ou ailleurs très loin", se souvient le Huffington Post.

Arnaud Montebourg avait été débarqué du gouvernement à la fin de l'été 2014. Depuis lors, il avait pris ses distances avec la politique, reprenant même ses études en intégrant une école de commerce réputée, l'Insead, relate le Huffington Post.

Quant à savoir si cette fonction rentre en conflit avec son ancien poste de ministre, Arnaud Montebourg assure dans le quotidien Le Monde qu'il a sollicité la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) afin de s'assurer que sa nomination ne constitutait pas une entorse au code de déontologie des anciens ministres.

En savoir plus sur:

Nos partenaires