Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

10/01/13 à 09:48 - Mise à jour à 09:48

Les comptes d'épargne bébé et jeune voués à disparaître?

Les comptes d'épargne pour les bébés et les jeunes sont-ils en voie de disparition? C'est la question que l'on peut se poser. En effet, les banques ont dû diminuer leurs offres de comptes d'épargne. C'est le résultat d'un accord passé entre le ministre de l'Economie et des Consommateurs Johan Vande Lanotte et de la fédération du secteur financier Febelfin, un accord qui demandait de limiter le nombre de formules d'épargne offertes par une même banque.

Les banques ont donc surtout supprimé les comptes d'épargne pour bébés et pour jeunes. Il faut se rendre compte que ces dernières années, les comptes d'épargne ont connu une véritable période de développement. Pour chaque nouvelle campagne, une banque créait une nouvelle formule d'épargne. Le résultat était simple : il était devenu difficile d'évaluer les offres de chaque banque tellement la gamme était devenue large. Bref, il n'y avait plus de transparence !

Suite à l'accord passé entre le ministre de l'Economie et des Consommateurs et Febelfin, les banques ont donc dû réduire leurs offres à six formules. BNP Paribas et Fortis ont par exemple supprimé les formules d'épargne pour nouveaux nés. Les clients de ces banques ayant ouvert un compte pourront continuer à épargner, mais aucun autre compte ne sera ouvert. Un phénomène qui est également observé dans d'autres banques et qui concerne les comptes d'épargne pour les jeunes.
Aujourd'hui, les banques doivent faire un choix et il est clair pour elles qu'un compte d'épargne d'adulte rapportera toujours davantage qu'un compte d'épargne jeune. Et voilà pourquoi il n'y a plus de compte bébé ou jeune, c'est ce qu'on appelle un effet collatéral inattendu.

Nos partenaires