Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

07/02/14 à 14:54 - Mise à jour à 14:54

Les amateurs de Bourse sont dans le brouillard

Les amateurs de Bourse sont aujourd'hui dans le brouillard le plus complet... Autant l'année 2013 a été un excellent cru, autant ils ne savent pas quelle direction va prendre la Bourse cette année, car en ce début de février, les signaux sont contradictoires.

Prenez tout d'abord, la situation des pays émergents. Ces pays dont on attendait monts et merveilles souffrent aujourd'hui le martyr, et les capitaux quittent à toute allure ces pays pour aller se réfugier aux Etats-Unis et en Europe ! Quant à savoir si la débâcle de ces pays va contaminer ou pas l'Europe, impossible d'avoir une réponse certaine... Les uns disent qu'il n'y aura pas contamination, car dans le passé, cela ne s'est pas produit ; en effet, quand en 1995, le Mexique s'est effondré ou quand en 1997 la crise asiatique a éclaté, aucune de ces deux crises n'a finalement réellement perturbé notre vieille Europe. Mais comme les experts n'ont jamais un avis unanime, d'autres spécialistes disent que cette fois c'est différent et que les banques européennes sont investies dans ces pays et que donc, c'est mauvais ! Qui croire, qui a raison ?

Même topo si vous vous braquez sur les résultats financiers des entreprises. Vous me direz que là, c'est au moins du tangible et pas des plans sur la comète, et vous aurez raison ! Sauf que les résultats qui ont déjà été publiés en ce début d'année par les grandes entreprises cotées vont dans tous les sens, si certaines tirent leur épingle du jeu, beaucoup d'autres s'inquiètent ouvertement de l'avenir car elles n'ont pas une visibilité sur leurs carnets de commandes. Là encore, c'est le brouillard le plus complet !

Et comme si cela ne suffisait pas à perturber assez les investisseurs, il y a maintenant une peur qui hante les marchés, c'est l'entrée éventuelle de l'Europe en déflation. La déflation, c'est le contraire de l'inflation, c'est quand les prix baissent sans arrêt ; c'est un danger mortel, car quand les prix des biens et des services baissent trop, les consommateurs ont tendance à reporter à plus tard leurs achats, ce qui incite encore plus les prix à baisser, et donc, on entre dans un cercle très vicieux dont l'économie ne sort jamais gagnante...

Oui, la Bourse a rapporté ces dernières années beaucoup plus que le rendement d'un livret d'épargne, nettement plus même, mais aujourd'hui, il faut avoir les nerfs solides pour voir ce qu'il faut faire car les signaux sont contradictoires. Mais bon, personne n'a jamais dit non plus qu'investir en Bourse était un jeu d'enfants !

Nos partenaires