La détente avec la Corée du Nord fait flamber l'immobilier en Chine

03/05/18 à 14:56 - Mise à jour à 14:56

Source: Afp

Après les essais nucléaires, la spéculation. La très récente détente dans le dossier nord-coréen fait rêver les investisseurs du côté chinois de la frontière, où l'on mise sur une ouverture économique du régime de Kim Jong Un.

La détente avec la Corée du Nord fait flamber l'immobilier en Chine

© Reuters

A Dandong, principale ville chinoise à la frontière nord-coréenne, le prix des appartements a flambé ces dernières semaines, selon des agences immobilières.

La cité de 2,4 milllions d'habitants est le principal point de passage du commerce sino-nord-coréen. Mais depuis 2017, elle subit durement les sanctions de l'ONU visant à enrayer les programmes balistique et nucléaire de Pyongyang.

Les Nations unies interdisent les exportations par la Corée du Nord de fruits de mer, de textiles et d'autres marchandises. Elle a également forcé des centaines d'ouvriers nord-coréens expatriés en Chine à rentrer dans leur pays. Des mesures qui ont durement touché les entreprises locales chinoises.

Conséquence de cette morosité: les prix des nouveaux logements à Dandong avaient chuté de 3,7% en mars sur un an, selon des chiffres officiels.

Mais les "premiers signes" d'un possible changement de tendance s'amorcent, selon une demi-douzaine d'agences immobilières interrogées par l'AFP.

Dans la "Nouvelle zone de Dandong", un quartier récemment construit, le prix du mètre carré "a grimpé de 4.500 à 5.500 yuans (de 590 à 720 euros) durant les 20 derniers jours", indique à l'AFP Dong Tianqi, un agent de la société Anjia. Soit une augmentation de 22%.

Ce redressement intervient au moment où les tensions autour du programme nucléaire de la Corée du Nord retombent.

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a rencontré vendredi le président sud-coréen Moon Jae-in lors d'un sommet historique. Les deux hommes se sont engagés à oeuvrer en faveur de la dénucléarisation de la péninsule coréenne.

M. Kim doit également rencontrer le président américain Donald Trump dans les prochaines semaines après avoir effectué fin mars une visite à Pékin, après des années de froid entre les deux anciens alliés.

"Les gens s'attendent à une ouverture économique de la Corée du Nord", estime Li Xinyu, PDG de l'agence immobilière Aijia à Dandong, qui fait état d'une hausse de 20 à 30% des prix des appartements sur les deux dernières semaines.

"La plupart des acheteurs n'ont pas l'intention d'habiter dans ces logements, mais de réaliser un investissement", selon lui.

Newsletter

Tous les jours, une sélection des news économiques les plus importantes.

Nos partenaires