Trends Numerik

Proximus: des hausses de prix visibles... et moins visibles

21/05/15 à 14:54 - Mise à jour à 15:06

L'opérateur augmente ses tarifs tous azimuts. Certaines hausses de prix sautent aux yeux. D'autres sont plutôt bien cachées...

Proximus: des hausses de prix visibles... et moins visibles

/ © Belga

Dès le premier juillet, une série d'offres de l'opérateur verront une nouvelle fois leurs prix s'indexer. Proximus informe ses clients à ce sujet via un mail intitulé " Info importante concernant votre abonnement ". Après les bonnes nouvelles pour les possesseurs d'un pack récent (fonctionnalités supplémentaires pour la TV et l'Internet), l'opérateur invite ses clients à découvrir " quelques modifications de tarifs ". C'est là que ça se complique. Pour comprendre le détail de ces " modifications ", nous nous sommes plongés dans les listes de plans tarifaires, nouveaux et anciens, mis en ligne par Proximus sur son site Internet. Vous le verrez, il faut parfois s'accrocher... et fouiller pour découvrir certaines hausses de prix étonnantes.

Les anciens packs flambent

Commençons par le cas le plus simple : celui des "anciens packs", ces forfaits intégrant entre deux et quatre composantes télécoms (TV-Internet-téléphone fixe-mobile), contractés avant le 15 avril 2012. Proximus ne les commercialise plus et souhaite voir disparaître progressivement ces offres "vintage", encore utilisées par moins de la moitié de ses clients. Pour les pousser à s'en débarrasser, l'opérateur surfacturera ces forfaits de 2 euros par mois (pour trouver cette info sur le lien précédent, rien de plus " facile " : scrollez jusqu'à découvrir le 3ème titre " tarifs et prix officiels ", puis cliquez sur le menu déroulant " Changement de prix et modification des conditions générales - 1er juillet 2015 "), ce qui d'après nos calculs augmentera leur tarif de 2 % à 6 % suivant le pack. Si vous avez un ancien pack et que vous avez le temps, vous pouvez tenter de le retrouver dans ce tableau de 11 pages reprenant les augmentations tarifaires.

Internet et lignes fixes augmentent

Les clients qui résistent encore aux formules combinées seront eux aussi incités à laisser tomber leur forfait comprenant une seule composante télécom. Pour une simple ligne Internet, le consommateur devra s'acquitter d'une facture majorée de 2 euros, soit une augmentation de 10 % pour le plus petit forfait et de 3 % pour le plus gros. A noter que certains clients (on espère qu'ils ne sont plus très nombreux) d'une " ancienne " formule feraient bien d'en changer rapidement, puisque leur facture Internet passera de 1.419,33 ( !) à 1.421,33 ( !) euros (voir la 2ème page du tableau disponible ici).

Les abonnés à la seule ligne fixe subiront également l'inflation des prix (voir tableau ici, 1ère page). Leur redevance mensuelle passera à 21,49 euros (+ 2,3 %). Même le tarif social pour personnes précarisées augmente de 4 %. L'indexation la plus sévère concerne les communications elles-mêmes : le prix fixe par appel augmente de 10 % et le tarif à la minute progresse de 14 % !

Les communications fixes plus chères pour tout le monde

Les heureux abonnés à l'un des packs "récents", plébiscités par l'opérateur, sont-ils pour autant protégés ? Pas tout à fait, même si leur forfait de base ne progresse pas, et qu'il intègre désormais un nouveau service de TV de rattrapage (TV Replay), principal argument marketing de Proximus pour faire passer la pilule auprès de ses clients. En effet, leurs tarifs de téléphonie fixe vont eux aussi augmenter. Les clients possédant la formule Happy Time paieront 10 % plus cher par appel passé pendant les heures de pointe (de 8h à 17h en semaine).

Appels internationaux : à boire et à manger

La dernière modification tarifaire décidée discrètement par Proximus concerne les appels internationaux passés à partir du téléphone mobile. Les appels de la Belgique vers l'étranger sont harmonisés : en fonction du pays de destination, certains y gagnent, d'autres y perdent (tout figure sur ce nouveau tableau).

Roaming : mauvaises surprises pour les vacanciers

Au niveau du roaming (frais à l'étranger), une trentaine de pays voient leurs tarifs littéralement exploser (encore un autre tableau disponible ici). Explication de l'ex-Belgacom : les opérateurs locaux facturent des sommes folles à Proximus, qui est contraint de les répercuter à ses propres clients. Autant vous prévenir : si vous êtes client Proximus et que vous rendez en Tunisie cet été, mieux vaut débrancher votre smartphone. Une minute d'appel vers la Belgique vous coûtera 6,17 euros (+ 53 %). Et pour un misérable MB de données mobiles (juste de quoi lire quelques e-mails), comptez désormais 21,50 euros (+ 48 %) !

En savoir plus sur:

Nos partenaires