iPad : la bataille des applis

21/06/10 à 14:46 - Mise à jour à 14:46

Source: Trends-Tendances

La bataille des tablettes tactiles se cependant sur les applications, ces mini-programmes capables de transformer la tablette en console de jeu, en téléviseur, en livre, en magazine.

iPad : la bataille des applis

© Montage PG/Bloomberg

Plus de 300.000 ! Lors de sa première journée de commercialisation aux Etats-Unis, l'iPad n'a pas déçu. Certes, le score était au-dessous des attentes des analystes, notamment de la banque d'investissement Piper Jaffray, qui prédisait le double, mais le chiffre fut supérieur aux ventes du premier jour de l'iPhone en 2007.

La performance a de quoi faire pâlir de jalousie des précurseurs comme le français Archos ou l'américain Microsoft, qui ont mis au point des lecteurs multimédias concurrents depuis plusieurs années, mais sans en faire encore des produits qui soulèvent un tel enthousiasme.

L'arrivée de l'iPad met également la pression sur Samsung et surtout sur HP (avec le Slate), qui s'apprêtent à lancer leurs tablettes au début du second semestre. Ces derniers vont jouer sur les actuels manques de l'iPad : il n'est pas possible d'y effectuer deux tâches en même temps (messagerie instantanée et jeu vidéo, par exemple), et la tablette n'est pas compatible avec Flash, un format répandu de lecture vidéo.

La bataille se jouera cependant sur les applications, ces mini-programmes capables de transformer la tablette en console de jeu, en téléviseur, en livre, en magazine. Parmi les programmes déjà disponibles sur l'iPad, Net-Flix, qui permet de regarder des vidéos en haute définition, Flick'R, qui transforme l'iPad en album photo, PhotoCard, qui envoie une carte postale à l'autre bout du monde, IMDb qui permet de regarder des bandes-annonces en haute définition, méritent l'attention.

Des applications professionnelles adaptées aux architectes, à l'enseignement ou aux médecins en déplacement devraient voir le jour dans les prochaines semaines. C'est le prix de ces dernières - certaines dépassent 10 euros pièce - qui décidera ces professions à se tourner vers l'iPad ou vers ses concurrents.

Guillaume Grallet, Le Point

En savoir plus sur:

Nos partenaires