Explosion des cryptages malveillants de fichiers en vue d'obtenir une rançon

22/06/16 à 18:16 - Mise à jour à 18:16

Source: Belga

En un an, 6.200 belges ont été victimes de "cryptowares" ou "ransomwares", ces logiciels malveillants qui cryptent les fichiers et ne les déverrouillent qu'une fois une rançon payée.

Explosion des cryptages malveillants de fichiers en vue d'obtenir une rançon

© Getty Images/iStockphoto

La société russe spécialisée en sécurité informatique Kaspersky Lab a comptabilisé 22,5 fois plus de clients belges attaqués par des "cryptowares" entre avril 2015 et mars 2016 que durant la même période en 2014-2015, indique-t-elle mercredi dans un communiqué. En un an, l'entreprise a enregistré plus de 6.200 clients belges attaqués par ces logiciels malveillants qui cryptent les fichiers et ne les déverrouillent qu'une fois que la victime a payé une rançon.

Au niveau mondial, 718.536 utilisateurs ont été touchés par des cryptowares, soit 5,5 fois plus qu'entre avril 2014 et mars 2015. La valeur des données verrouillées pousse les victimes à payer pour qu'elles soient décryptées, ce qui à son tour encourage les criminels à poursuivre les attaques, déplore Kaspersky Lab.

"Tant les particuliers que les entreprises peuvent se protéger en effectuant des sauvegardes régulières à l'aide d'une solution de sécurité éprouvée et en restant informés des risques actuels de cyber-sécurité", relève Jornt van der Wiel, Security Analyst chez Kaspersky Lab.

"Si vos fichiers, pour une raison ou l'autre, sont tout de même verrouillés avec un ransomware et que l'on vous demande de verser une rançon, ne le faites pas", conseille également la société, qui recommande aux victimes de prévenir la police pour qu'une enquête soit ouverte.

Kaspersky Lab revendique plus de 400 millions d'utilisateurs et 270.000 clients professionnels à travers le monde.

En savoir plus sur:

Nos partenaires