E-menaces : ce que vous réserve 2012

10/02/12 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Trends-Tendances

2012 sera l'année des attaques sur Facebook, Twitter et les réseaux sociaux en général. Mais l'explosion d'Android fait du système "made in Google" une autre cible privilégiée des créateurs de "malwares".

E-menaces : ce que vous réserve 2012

L'année 2011 a été particulièrement riche en activités malveillantes : elle a débuté sous le signe des détournements de données et des fuites d'informations en entreprises avec l'émergence de bots extrêmement sophistiqués tels que ZeroAccess et TDL4, et s'est achevée avec Duqu, "le fils de Stuxnet", rappelle BitDefender à l'occasion de sa dernière étude sur le sujet.

"Le nombre de malwares continuera d'augmenter de façon endémique en 2012 pour atteindre le nombre de 90 millions d'échantillons recensés, soit presque 17 millions de malwares de plus qu'à la fin de l'année 2011, avertit l'éditeur de logiciels de sécurité. Ils apparaîtront essentiellement sous la forme d'anciens malwares repackagés pour éviter la détection et de menaces exploitant des vulnérabilités de type zeroday présentes dans les systèmes d'exploitation et les logiciels additionnels."

Facebook, Twitter... Les réseaux sociaux, cibles de choix des malwares en 2012

Les réseaux sociaux seront la cible prioritaire des créateurs de malwares en 2012, pointe BitDefender : "Avec plus de 800 millions d'utilisateurs actifs, Facebook est devenu la plus grande communauté du Web. Bien que l'entreprise ait amélioré significativement la protection des interactions entre les utilisateurs et ait réduit le temps de réponse entre l'apparition d'une menace et sa suppression, plus de 400 millions d'utilisateurs sont exposés en permanence à de nouvelles menaces ayant une durée de vie très courte."

BitDefender prévoit donc, pour 2012, une intensification des scams sur Facebook et Twitter, ainsi que l'apparition d'une famille importante de malwares se diffusant via des liens infectés postés directement sur les murs des utilisateurs.

Android : l'"autre" système dans le collimateur des créateurs de malwares

Le système d'exploitation Android est également devenu un acteur majeur des attaques en 2011, à mesure que de plus en plus de constructeurs de tablettes et de smartphones intègrent leur version de l'OS dans leurs matériels. Depuis son introduction en 2008, la part de marché d'Android n'a cessé d'augmenter de façon exponentielle, passant à 25 % aux Etats-Unis et même à 50 % au Royaume-Uni (pays dans lesquels la pénétration des smartphones est la plus forte).

Parallèlement, le nombre de menaces ciblant le système d'exploitation Android a considérablement augmenté, de même que le risque de fuite de données personnelles. BitDefender estime que le nombre de menaces spécifiquement conçues pour Android augmentera de façon phénoménale en 2012, à mesure que le système d'exploitation progressera sur le marché des appareils entrée et moyen de gamme.

Trends.be

Nos partenaires