Applications mobiles vs sites web mobiles : 1 - 0

18/04/13 à 14:40 - Mise à jour à 14:40

Source: Trends-Tendances

85% des consommateurs préfèrent les applications mobiles aux sites web mobiles. Mais à la condition expresse qu'elles leur donnent pleinement satisfaction, et ce tout de suite ! Car 79% d'entre eux ne réessayeront qu'une, ou deux fois, une app' qui n'a pas fonctionné directement et parfaitement.

Applications mobiles vs sites web mobiles : 1 - 0

Voilà le résultat de l'enquête mondiale, réalisée à la demande de Compuware, leader du marché des logiciels et des services, destinés à mesurer et à améliorer le fonctionnement des applications mobiles. Quelque 3 534 consommateurs ont été interrogés sur leurs expériences et leurs attentes en matière d'applications.

La principale attente de ces consommateurs, c'est la détente ! Une détente qui doit aussi leur permettre le règlement rapide de toutes les questions d'ordre pratique telles que les opérations bancaires, le paiement des factures, les achats et les réservations.

Les applications remportent leur préférence par rapport aux sites web (en version adaptée aux smartphones), souvent jugés moins pratiques, moins faciles d'utilisation, voire même plus lents.

Cette étude souligne aussi les attentes des consommateurs en matière d'apps mobiles ; ils veulent obtenir rapidement des informations sur des produits et des points de vente. De plus, ils veulent pouvoir échanger les offres, les actus et les recommandations de produits sur les réseaux sociaux.

"Les consommateurs en demandent de plus en plus à leurs apps mobiles, mais force est de reconnaitre qu'il n'est pas si évident que cela de les satisfaire", constate Geert Speltincx, Directeur Général de Compuware Benelux. "La disponibilité et la vitesse sont des facteurs décisifs pour l'expérience utilisateur de l'app mobile. C'est la raison pour laquelle ces deux facteurs doivent jouer un rôle déterminant pendant le processus de conception des apps. Si elles ne sont pas rapides et fiables, elles perdent leur valeur", ajoute-t-il encore.

Pas ou peu de seconde chance !

Cependant, aucun problème avec ces applications, élaborées pour les smartphones ou les tablettes, ne sera toléré ! Près de huit personnes sur dix (79%) n'accorderont pas de seconde chance à une app qui présente des problèmes de fonctionnement. Un bug, une défaillance et c'est l'icône "Poubelle" qui se profile à leur horizon.

Or ces problèmes sont "fréquents" puisque la moitié des participants a rencontré, sur ces derniers six mois, un souci avec une app. Le crash, l'immobilisation de l'application ou l'erreur sont les problèmes les plus rapportés (62% des utilisateurs interrogés en ont été victimes). Et près de la moitié (47%) ont rencontré des problèmes de lenteur (notamment au démarrage) ; pour 40% d'entre eux, l'app en question n'a même jamais démarré !

Et reparlons justement du souhait des consommateurs de partager son point de vue sur les réseaux sociaux. Il est bon de rappeler qu'une mauvaise expérience sera également partagée (et souvent même plus vite qu'une bonne), ce qui peut donner lieu à une mauvaise évaluation de l'application mobile en question. Or après une première mauvaise expérience, les consommateurs sont moins enclins à tenter encore d'utiliser cette app... A bon entendeur...

Nos partenaires