Vers la fin de l'indexation automatique des salaires ?

30/06/10 à 16:52 - Mise à jour à 16:51

Source: Trends-Tendances

Fedustria souhaite que l'indexation automatique des salaires soit inscrite au menu de l'accord interprofessionnel de deux ans qui débute cette année. Objectif : pouvoir maintenir davantage d'emplois et de production et ainsi réduire l'handicap salarial vis-à-vis des pays voisins.

Vers la fin de l'indexation automatique des salaires ?

© Belga

La Fédération belge de l'industrie textile, du bois et de l'ameublement souhaite que l'indexation automatique des salaires soit au menu de l'accord interprofessionnel de deux ans qui débute cette année. L'organisation patronale veut "s'attaquer" à l'indexation salariale afin de pouvoir maintenir davantage d'emplois et de production et ainsi réduire l'handicap salarial vis-à-vis des pays voisins.

Fedustria a lancé cet appel alors que les entreprises textiles doivent indexer les salaires de 2 % au 1er juillet prochain. Dans les entreprises du bois et de l'ameublement, l'indexation sera de 0,88 % dès le mois de juillet, ce qui "augmentera encore les coûts salariaux des entreprises et ce, malgré la crise", indique-t-elle dans un communiqué.

La fédération parle d'un véritable "fardeau" sur les épaules des industries belges. La réduction de l'handicap salarial "dans lequel l'indexation automatique joue un rôle important" est la priorité pour les partenaires sociaux, conclut-elle.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires