UPS abandonne son projet de reprise de TNT Express

14/01/13 à 09:56 - Mise à jour à 09:56

Source: Trends-Tendances

Le groupe américain de messagerie United Parcel Service (UPS) abandonne l'offre de rachat qu'il avait lancée sur son rival, le néerlandais TNT Express, ayant perdu l'espoir d'obtenir un feu vert de la Commission européenne, a indiqué lundi TNT Express.

UPS abandonne son projet de reprise de TNT Express

© Belga

"UPS a informé TNT Express qu'il ne voyait pas de perspective réaliste pour un accord de la Commission européenne et que (par conséquent) il n'allait pas poursuivre l'opération", a indiqué TNT dans un communiqué.

La transaction, sous forme d'OPA, avait été annoncée le 19 mars pour un montant de 5,16 milliards d'euros et les deux groupes espéraient que celle-ci soit finalisée début 2013.

Les autorités européennes de la Concurrence au sein de la Commission européenne ont informé les deux sociétés qu'elles travaillaient vers un refus de l'acquisition, sur base des plans actuels, a assuré TNT Express.
"TNT Express regrette cette situation, ayant cru que cette fusion était faisable et bénéfique pour tous les actionnaires", a ajouté TNT Express.

UPS va donc payer 200 millions d'euros à TNT Express, somme qui était prévue dans l'accord sur l'acquisition.

UPS avait déjà dû modifier son offre de reprise dans l'espoir de lever les réticences exprimées par les autorités européennes de la Concurrence sur cette acquisition, qui aurait fait de lui le plus gros groupe de messagerie et logistique en Europe et réduirait encore le nombre d'opérateurs de ce marché, à trois contre quatre actuellement.

La Commission européenne s'en tient à son deadline

La Commission européenne s'en tient à son deadline, fixé au 5 février prochain, dans le dossier de la reprise de TNT Express, a-t-elle annoncé lundi sans faire de commentaires sur la décision d'UPS d'abandonner son projet. Selon TNT, la Commission européenne a laissé entendre, vendredi, qu'elle ne donnerait pas son feu vert à l'opération.

La décision des autorités européennes sera rendue publique le 5 février.

L'annonce de l'abandon du projet d'UPS a fait chuter de 44 pc le cours de TNT Express à la bourse d'Amsterdam.

La CSC se dit rassurée

La CSC juge l'abandon du projet d'acquisition de TNT Express par le groupe UPS plutôt rassurant pour l'activité de l'aéroport de Liège. "Les schémas de reprise d'UPS nous montraient qu'il y avait une possibilité de délocaliser certaines activités à Cologne, ce qui aurait été négatif pour le personnel de Liège", indique Yannick Docquier, permanent national CSC Transcom. "Pour nous, le retrait d'UPS est donc plutôt positif, le centre de tri européen est maintenu à Liège. Mais nous restons vigilants." Selon le syndicat, le niveau de rentabilité étant jugé insuffisant par de nombreux actionnaires, la direction aurait laissé entendre aux syndicats que des mesures d'économie sur l'ensemble du groupe étaient prévisibles, avec des répercussions sur l'emploi. "Mais cela ne devrait pas toucher les centres européens", précise Yannick Docquier.

La direction de TNT Express a annoncé lundi matin aux représentants syndicaux l'abandon du projet de reprise de l'entreprise par UPS. Un dédit de 200 millions d'euros devra être versé à TNT Express comme convenu dans le projet d'acquisition, en guise de dédommagement.

Par ailleurs, "la négociation de reprise de TNT Airways par ASL Aviation, initiée dans le cadre du rachat de TNT par UPS, n'est plus obligatoire mais devrait se poursuivre", note la CSC. "Selon la direction de TNT, ce rachat permettrait une diversification plus large de sa clientèle et cela particulièrement sur les longs courriers."

Un conseil d'entreprise extraordinaire aura lieu mardi.

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires