SNCB reliftée : jour J pour Magnette... et les syndicats

15/06/12 à 09:38 - Mise à jour à 09:38

Source: Trends-Tendances

Le comité ministériel restreint examine vendredi la proposition du ministre Magnette, qui préconise la simplification du groupe SNCB en deux entités avec une société de service assurant le secrétariat social. Les syndicats plaident, eux, pour un modèle "intégré".

SNCB reliftée : jour J pour Magnette... et les syndicats

© Image Globe

Le comité ministériel restreint se penche vendredi matin sur une note de Paul Magnette, ministre (PS) des Entreprises publiques, concernant la nouvelle structure de la SNCB. La préférence du ministre va à un modèle à deux entités, le holding étant supprimé, écrivent plusieurs quotidiens.

La première libéralisation du rail en Europe, en 2005, avait scindé la société nationale des chemins de fer belges en trois entités : l'opérateur SNCB (transports), le gestionnaire du réseau Infrabel et SNCB Holding. Cette structure s'est heurtée à plusieurs problèmes. L'accord de gouvernement énumère ainsi les nécessités d'assurer une gestion plus cohérente tout en réalisant des économies d'échelle, de créer davantage de cohérence et de transparence dans l'organisation des filiales et leurs missions, les flux financiers et l'utilisation des dotations.

Le gouvernement Di Rupo annonçait un schéma de restructuration dans les six mois. La note du ministre Magnette est désormais prête. Elle reprend deux propositions. Celle qui a les faveurs du ministre envisage deux entités (compagnie ferroviaire SNCB et Infrabel), une société de service assurant le secrétariat social des deux premières.

La seconde piste maintient les chemins de fer sous un holding chapeautant de plus petites sociétés, un modèle "intégré" davantage défendu par les syndicats.

Trends.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires