Seaters, la start-up belge qui vise à "combler les places vides" lors d'événements (vidéo)

09/02/15 à 16:59 - Mise à jour à 10/02/15 à 10:16

Source: Belga

"Même quand un stade est annoncé complet, il s'avère que 2 à 10% des places sont finalement inoccupées le jour de l'événement", constate Jean-Sébastien Gosuin, CEO de Seaters, une jeune entreprise créée en avril dernier et basée à Diegem, en périphérie bruxelloise.

Seaters, la start-up belge qui vise à "combler les places vides" lors d'événements (vidéo)

Seaters © DR

"Grâce au produit que nous développons, les organisateurs et sponsors peuvent trouver de façon structurée des amateurs pour combler ces places vides", a fait valoir l'entrepreneur lundi lors d'une conférence de presse de présentation. Avec son concept, cette société belge vise le marché international.

Concrètement, l'organisateur d'un événement sportif ou culturel ou un sponsor lié à celui-ci noue un partenariat avec Seaters. Les personnes intéressées par un match ou un concert peuvent alors s'inscrire sur l'application mobile (iOS ou Android) de Seaters ou le site internet de la société. Ils seront alors placés sur une file d'attente.

L'organisateur de l'événement ou le sponsor qui possède des places pour y assister fait alors part à Seaters du nombre de désistements ou de places qui n'ont pas encore trouvé acquéreur. Celles-ci sont alors réattribuées à des personnes s'étant inscrites via Seaters.

"Nous avons déjà testé cette application en partenariat avec BNP Paribas, notamment lors des matches de football de play-offs disputés à Anderlecht la saison dernière. Nous avons fait tomber le taux de places vides à 2%", a expliqué le CEO.

Selon la société, 80% des places vides sont prévisibles. Il s'agit d'annulations de dernière minute (45%), de billets jamais distribués (25%) ou jamais vendus (10%).

Aujourd'hui, la société veut s'agrandir et veut lever 4 millions d'euros de fonds. Elle vient de nouer un partenariat avec le Club de Bruges après celui conclu avec BNP. Elle a ouvert deux bureaux à l'international, à New York et à Londres.

En savoir plus sur:

Nos partenaires