Reynders propose de créer un réseau entre femmes d'entreprises d'Arabie et du Benelux

16/03/14 à 17:52 - Mise à jour à 17:52

Source: Trends-Tendances

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders qui participe à la mission économique belge en Arabie saoudite a proposé dimanche la création d'un réseau entre femmes d'entreprises d'Arabie Saoudite et du Benelux, au sein d'un conseil économique Arabie Saoudite/Benelux.

Reynders propose de créer un réseau entre femmes d'entreprises d'Arabie et du Benelux

© Image Globe

Selon lui, cette idée qui ne constitue autre chose "qu'une pierre à l'édifice", a reçu un écho favorable auprès du monde économique et de son alter ego saoudien, le prince Saoud ben Fayçal ben Abdelaziz Al Saoud.

"On voit apparaître des femmes dans les organes de direction des entreprises en Arabie saoudite. Nous avons souhaité pouvoir soutenir cette évolution", a commenté le ministre belge des Affaires étrangères en marge de la Mission économique forte d'une délégation de 350 personnes "présidée sans entrave particulière à son égard, par une femme, la Princesse Astrid".

Selon Didier Reynders, si l'idée de créer un tel réseau est de nature surtout politique, sa concrétisation sera d'abord le fait des acteurs économiques, raison pour laquelle il l'a proposée, outre à son alter ego des Affaires étrangères, à l'administrateur-délégué de la FEB, Pieter Timmermans, et au président de la chambre du commerce locale qui l'a acceptée.

Le ministre des Affaires étrangères a précisé avoir par ailleurs réitéré les demandes de la Belgique en matière de Droits de l'homme et de la femme.

"Mais j'ai dit aussi qu'il restait du chemin à faire en matière de droits de la femme chez nous, tel qu'en atteste le décalage médiatique entre l'annonce de l'arrivée d'une femme à la tête de Belgacom, et du nouveau patron de Bpost restée beaucoup plus discrète", a commenté M. Reynders, lors d'un court entretien téléphonique avec l'agence Belga.

Nos partenaires