Record de faillites en février: indépendants et PME pessimistes

03/03/14 à 13:58 - Mise à jour à 13:58

Source: Trends-Tendances

En février, 984 entreprises ont fait faillite, ce qui représente une hausse de 6,2% par rapport au même mois de 2013 et un record pour un mois de février, selon le bureau d'études Graydon. Les organisations patronales défendant les indépendants et les PME restent pessimistes pour l'ensemble de l'année 2014.

Record de faillites en février: indépendants et PME pessimistes

© Thinkstock

Sur les deux premiers mois de l'année, 2.052 entreprises ont faillite, soit deux de plus que sur la même période en 2013. Le nombre d'emplois menacés a lui baissé de 8% sur la même période, à 4.521 unités.

Au niveau régional, seule Bruxelles enregistre une baisse en février (177 faillites prononcées, conter 188 en février 2013), après celle déjà constatée en janvier.

Les deux autres Régions voient leur nombre de faillites grimper: 295 faillites, contre 286 un an plus tôt, pour la Wallonie et 490 faillites, contre 449, pour la Flandre. Pour les deux premiers mois de l'année, la Wallonie et la Flandre enregistrent des hausses respectives de 4,6% et 4,3% des faillites.

Contrairement aux tendances de janvier, il apparaît que l'horeca a été moins touché par les faillites, avec une baisse de celles-ci de 15,8% en février. Les hausses se sont davantage marquées dans les secteurs de la construction (+8,9%) et du commerce de gros (+46,88%).

Le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), qui craint que le nombre de faillites reste élevé au cours des prochains mois, demande d'introduire rapidement la nouvelle procédure sommaire d'injonction de payer. En décembre 2013, le conseil des ministres avait approuvé le projet de loi s'y rapportant. "Une introduction rapide de cette procédure pourrait sauver un nombre d'entreprises", soutient la présidente du SNI, Christine Mattheeuws. Un quart des faillites ont été prononcées à cause de non-paiements de factures.

L'UCM estime que "les entreprises souffrent deux fois des charges excessives qui pèsent sur le travail en Belgique". "La parafiscalité, via les charges sociales, nuit à l'emploi et la fiscalité réduit la consommation", résume l'Union des Classes moyennes.

"Les chiffres du bureau Graydon sont impitoyables: les dépôts de bilan se maintiennent à des niveaux inimaginables avant la crise. En 2008, pour les deux premiers mois de l'année, on avait enregistré moins de 1.300 faillites. On est depuis deux ans à 2.050, soit exactement 50% d'augmentation", souligne par ailleurs l'UCM.

Le syndicat des indépendants et PME (SDI) réclame pour sa part l'élargissement d'urgence de l'assurance-faillite aux indépendants et aux chefs d'entreprises qui rencontrent des difficultés financières passagères liées à la crise "afin de leur permettre de passer le cap sans déposer le bilan". "Dans le contexte particulièrement difficile où stagne notre économie, le SDI demande avec force à l'ensemble de nos responsables politiques d'éviter toute nouvelle mesure alourdissant les charges fiscales et sociales que supportent les petites entreprises", ajoute le syndicat des indépendants et PME, après la publication du nombre de faillites en février.

En savoir plus sur:

Nos partenaires