Que font les riches familles belges d'AB InBev avec leur argent ?

11/09/15 à 12:32 - Mise à jour à 12:31

AB InBev se porte à merveille, donc ses actionnaires aussi. Les familles belges du groupe brassicole ont engrangé près de 2,2 milliards d'euros de dividendes via leur holding luxembourgeoise ces trois dernières années. Que font-ils de tout cet argent ?

"Pour vivre heureux, vivons cachés." L'adage devrait figurer en lettres d'or sur la façade de chaque demeure des actionnaires belges d'AB InBev. Rares sont les familles aussi discrètes. Malgré l'incroyable morcellement de l'actionnariat qui en est actuellement à la septième génération, le pacte familial de discrétion est scrupuleusement respecté. Le club très fermé des actionnaires compte aujourd'hui 200 personnes mais toutes, sans exception, pratiquent la loi du silence. "Notre vie privée ne regarde que nous", clame un actionnaire. "Le monde a-t-il besoin de savoir ce que nous faisons ?", rétorque un autre. "Mes rapports avec l'entreprise AB InBev sont plutôt flous. Je n'ai donc pas grand-chose à dire", confie un représentant de la cinquième génération, Sébastien Delloye (41 ans), fils de Magdeleine de Mévius et d'un producteur de film wallon. Pour d'autres, l'actionnariat est une maladie honteuse. "Je ne veux rien avoir à faire avec eux", déclare sèchement un violoniste classique en raccrochant. Quant à la dernière génération, elle s'estime trop jeune pour parler aux médias.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires