MeetnMake, le nouveau "Meetic de l'emploi"

27/09/16 à 16:00 - Mise à jour à 28/09/16 à 16:58

Source: Trends-Tendances

Trois jeunes entrepreneurs français lancent la start-up MeetnMake, sorte de "Meetic de l'emploi". La plate-forme propose de faire se rencontrer employés et employeurs et de faire "matcher" leurs desiderata et philosophie de travail.

MeetnMake, le nouveau "Meetic de l'emploi"

Exemple de profil sur MeetnMake. © http://www.meetnmake.com/

Les coûts d'un recrutement raté peuvent rapidement être une charge lourde pour une société. Tout part d'une mauvaise sélection de candidats dû au peu de discernement de la part de la hiérarchie ou du candidat lui-même et parfois, par manque de temps pour effectuer le processus de sélection. Face à ces difficultés à trouver l'employé idéal et vice-versa, de jeunes entrepreneurs français ont créé la start-up MeetnMake.

Sorte de "Meetic de l'emploi", cette plateforme de recherche d'emploi affinitaire propose de mettre en relation chercheurs d'emploi et recruteurs afin de répondre au maximum à leurs affinités réciproques basées sur de multiples critères: ambitions, personnalité, valeurs, vision...mais aussi horaires, possibilité de télétravail, évolution, rémunération...

D'un côté, le candidat à l'embauche soigne son profil et son CV comme sur n'importe quel site de recherche d'emploi, de l'autre, la société qui recrute montre ses plus beaux atouts en expliquant sa culture, ses projets d'évolution et en publiant des photos de ses locaux, de son restaurant...Un algorithme mouline alors les profils des talents et des entreprises afin de révéler leur pourcentage d'affinité. Pour enfin, trouver l'employé idéal, et lui, de son côté, l'environnement de travail qui lui convient le mieux.

"Aujourd'hui, 36% des candidats en CDI ne sont plus dans l'entreprise au bout d'un an et 45% au bout de 18 mois, le premier facteur de choix et le premier facteur d'échec étant le même: l'adéquation ou l'inadéquation avec la culture d'entreprise. On ne peut donc plus négliger cet aspect lorsque l'on recrute des talents", souligne sur le site du Figaro Abdessamad El Mahrad, un des cofondateurs. "C'est donc pour cela que MeetnMake s'est constitué, faire se rencontrer les bonnes personnes, faire gagner du temps et de l'argent à tous, en prônant une relation équilibrée de qualité", porusuit-il.

Accenture, Atos, Axa, ou Richemont sont autant de grands groupes par lesquels sont passés les trois cofondateurs avant de lancer MeetnMake.

La plateforme planche maintenant sur son expansion à l'international. "Il est vrai que nous sondons le terrain belge, et il semblerait qu'il y ait de l'intérêt quant à MeetnMake : des inscriptions de talents en bêta testeurs, et de DRH en entreprise", nous confirme l'un des fondateurs du projet.

La première version du site est en plein développement. L'équipe compte à ce jour près de 4000 personnes et entreprises inscrites pour la tester dès la mi-novembre. MeetnMake a, par ailleurs, terminé en tête lors de la première phase du concours RMS Conf, le plus grand évènement de recrutement et marque employeur en France.

Nos partenaires