Marée noire : les agences de notation ne partagent pas l'optimisme de BP

04/06/10 à 14:02 - Mise à jour à 14:02

Source: Trends-Tendances

La "grande majorité" du pétrole devrait être capturée grâce à l'entonnoir mis en place jeudi soir sur la fuite dans le golfe du Mexique, affirme BP vendredi. La veille, les agences de notation Moody's et Fitch avaient néanmoins abaissé la notation du géant pétrolier, inquiètes des coûts pour endiguer et nettoyer la marée noire. Et ce, au moment même où le gouvernement Obama présentait sa première "facture" à BP, d'un montant de 69 millions de dollars.

Marée noire : les agences de notation ne partagent pas l'optimisme de BP

© Reuters

La "grande majorité" du pétrole devrait être capturée grâce à l'entonnoir mis en place jeudi soir sur la fuite dans le golfe du Mexique, a indiqué vendredi Doug Suttles, directeur d'exploitation de BP, sur la chaîne ABC : "Je suis assez confiant dans le fait que ça va marcher. Cela ne capturera sans doute pas la totalité du flux. Mais cela devrait en capturer la grande majorité."

Interrogé pour savoir à quel moment BP pourra dire avec certitude si la méthode fonctionne, il a répondu : "Je pense que nous le saurons dans la journée." Le responsable de BP a affirmé que l'entonnoir devrait sans doute permettre de réduire l'écoulement à moins de 160.000 litres par jour, alors que, jusqu'à présent, la fuite était évaluée à plus de 2 millions de litres quotidiens.

Il a précisé que quatre soupapes avaient été mises en place afin d'éviter que des cristaux ne se forment dans l'entonnoir, ce qui s'était produit lors d'autres tentatives pour boucher la fuite. Ces quatre soupapes doivent être fermées progressivement dans la journée, ce qui explique que le pétrole continue pour l'instant à s'écouler du puits.

BP est jusqu'à présent allé d'échec en échec pour stopper l'écoulement de brut qui continue depuis le 22 avril à 1.500 mètres de profondeur, provoquant la pire marée noire jamais vue aux Etats-Unis.

Moody's et Fitch abaissent la note de crédit de BP à cause de la marée noire

L'agence de notation Moody's avait abaissé, jeudi, de Aa1 à Aa2 la note de crédit de BP, avec perspective négative. Et ce, en raison des coûts pour endiguer et nettoyer la marée noire du golfe du Mexique, et des frais de justice auquel le groupe s'expose. Quelques heures plus tôt, Fitch Ratings avait lui-même procédé à un geste similaire, en abaissant d'AA+ à AA la note de crédit qu'il accorde à BP.

Le gouvernement américain a présenté, hier jeudi, une première facture de 69 millions de dollars au géant pétrolier au titre des frais engagés pour lutter contre la pollution qui souille le golfe du Mexique, avait annoncé plus tôt dans la journée le porte-parole de la Maison-Blanche. Et ce, conformément à la loi américaine pollueur-payeur, a précisé Robert Gibbs lors de son point de presse quotidien.

"L'administration Obama (...) continuera de présenter régulièrement à BP des factures pour tous les coûts liés" à la lutte contre la pollution, a ensuite indiqué le gouvernement dans un communiqué. "BP est responsable d'un point de vue financier de tous les coûts liés à la lutte contre la pollution, que ce soient les opérations pour tenter de colmater la fuite à sa source, de réduire l'épanchement du pétrole, de protéger les côtes, de réparer les dégâts, ou encore l'entreprise de réparation à long terme pour faire en sorte que toutes les collectivités touchées par la pollution récupèrent."

Trends.be, avec Belga

Nos partenaires