Les femmes managers, sous-représentées et beaucoup moins bien payées

06/03/17 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Belga

Seulement 35% de femmes occupent une position managériale dans les entreprises de 10 salariés ou plus situées dans l'Union européenne (UE), contre 65% d'hommes, ressort-il des statistiques publiées lundi par Eurostat, en prélude de la Journée internationale des droits des femmes qui aura lieu le 8 mars. En outre, elles gagnent en moyenne 23,4% de moins.

Les femmes managers, sous-représentées et beaucoup moins bien payées

© iStockphoto

Bien que représentant pratiquement la moitié des personnes travaillant dans l'UE, les femmes demeurent sous-représentées parmi les managers, relève l'office européen des statistiques sur base de données de l'année 2014. Pour l'ensemble de l'Union européenne, environ un tiers (35%) des managers sont des femmes.

Seule la Lettonie tire son épingle du jeu puisque c'est l'unique Etat membre de l'Union européenne disposant d'une majorité de femmes managers (53%). Suivent la Bulgarie et la Pologne (44% chacune), l'Irlande (43%), l'Estonie (42%), la Lituanie, la Hongrie et la Roumanie (41% chacune) ainsi que la France et la Suède (40% chacune). À l'autre extrémité de l'échelle, les femmes représentent moins d'un quart des managers en Allemagne, en Italie et à Chypre (22% chacun), en Belgique et en Autriche (23% chacune) ainsi qu'au Luxembourg (24%).

Les différences hommes/femmes dans les positions managériales concernent également la rémunération, puisque dans chacun des Etats membres de l'UE, les hommes managers gagnent plus que les femmes. Aussi, "pour chaque euro gagné dans l'heure par un homme manager, une femme manager gagne en moyenne 77 centimes", épingle l'office européen des statistiques.

L'écart de rémunération entre hommes et femmes occupant des positions managériales est le plus faible en Roumanie (5,0%), devant la Slovénie (12,4%), la Belgique (13,6%) et la Bulgarie (15,0%).

En revanche, une femme manager gagne environ un tiers de moins que son homologue masculin en Hongrie (33,7%), en Italie (33,5%) ainsi qu'en République tchèque (29,7%), et environ un quart de moins en Slovaquie (28,3%), en Pologne (27,7%), en Autriche (26,9%), en Allemagne (26,8%), au Portugal (25,9%), en Estonie (25,6%) ainsi qu'au Royaume-Uni (25,1%).

Nos partenaires