27/10/17 à 15:03 - Mise à jour à 15:02

Les clés pour survivre face à Uber

Un transport rapide, sécurisé et confortable d'un point A à un point B: voilà ce qu'attendent aujourd'hui les consommateurs d'un trajet en taxi. La grande majorité des entreprises du secteur ont toutefois du mal à se réinventer. C'est pourtant crucial face à la révolution numérique.

Les clés pour survivre face à Uber

© Reuters

Uber a brisé le monopole dans le secteur des taxis et a placé le consommateur au centre de son service, indépendamment des spécificités propres à chaque pays. Un service de qualité qui permet aux clients de choisir comment, où et quand payer est une belle leçon de convivialité. Chez myPOS, nous collaborons avec des entreprises de taxis comme Cabman aux Pays-Bas, Antral au Portugal ou Yellow Taxi en Bulgarie afin de révolutionner leurs services. La plupart des compagnies de taxis ne parviennent cependant pas à faire face à la disruption qui touche le secteur. Quand mèneront-elles la danse ?

Trois étapes dynamiseront sans aucun doute le secteur.

1. Proposez des options flexibles de paiement

Les consommateurs d'aujourd'hui attendent de pouvoir payer comme ils le veulent, où et quand ils le souhaitent. La majorité des taxis belges ne sont pas encore équipés d'un terminal de paiement, notamment en raison de la diminution des pourboires que cela causerait ou faute d'une stratégie d'entreprise claire. Une chose reste sûre : l'industrie traditionnelle du taxi est à la traîne. Les taxis qui possèdent un terminal de paiement disposent souvent d'options de paiement limitées. Avec myPOS, nous nous efforçons de proposer des terminaux de paiement qui acceptent toutes les principales devises et technologies de cartes bancaires. Aux Pays-Bas, le secteur du taxi a été le premier à faire preuve de souplesse en matière de paiement. Pensez, par exemple, aux touristes qui ont la possibilité de payer dans leur propre devise, avec leur carte de débit ou de crédit ou un smartphone. Ils sont aujourd'hui encore trop souvent contraints de payer en liquide, dans une devise qu'ils ne connaissent pas. Quand le secteur du taxi belge lui emboîtera-t-il le pas ?

2. Prônez la convivialité

Uber a secoué le secteur des taxis parce qu'il offre une convivialité inexistante jusqu'à présent. Les clients ne doivent pas chercher de taxi dans la rue. Une simple application leur suffit à commander un taxi et à répartir les frais de la course entre différents utilisateurs. Ils peuvent par ailleurs évaluer et suivre des chauffeurs en temps réel. Un client s'attend aujourd'hui à commander, à payer et éventuellement à donner un pourboire à un taxi sans peine, de même qu'à obtenir un reçu sans avoir à se plier à des exigences de paiement spécifiques. En réalité, les compagnies de taxis qui adoptent cette convivialité offrent de un service supplémentaire aux clients mais assurent par le même temps leur pérennité.

3. Instaurez la technologie mobile

Les compagnies de taxis traditionnelles jouent de nombreux avantages contre les acteurs perturbateurs comme Uber. Les chauffeurs sont formés et titulaires d'un permis de conduire pour amener les clients du point A au point B. La commodité de la technologie mobile est toutefois l'une des principales raisons pour lesquelles les gens choisissent Uber. Une seule pression du doigt suffit à mettre un taxi en route. La géolocalisation permet, en outre, aux conducteurs de taxis de localiser leur client sans avoir à leur demander une adresse. Certaines compagnies de taxis ont commencé à développer des applications avec lesquelles les clients peuvent commander une course et sauvegarder leurs données de paiement. Cependant, la majorité des entreprises restent à la traîne.

Que le secteur des taxis soit strictement réglementé comme en Belgique ou plutôt libéralisé comme aux Pays-Bas, Uber rencontre un franc succès dans les deux pays. La nécessité de copier le modèle convivial d'Uber et de tirer pleinement parti de ses propres avantages est plus importante que jamais. Il est temps que les compagnies de taxis révolutionnent leur propre secteur. Proposer des options de paiement flexibles, favoriser la technologie mobile et la convivialité leur donne toutes les clés pour survivre. Les clients donneront d'ailleurs peut-être un pourboire électronique en guise de remerciement.

Par Anthony Notos, expert en paiement chez myPOS

Nos partenaires