Le groupe Doosan veut quitter la Belgique: 150 emplois menacés

11/05/16 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Belga

Le fabricant sud-coréen d'engins de génie civil, Doosan, entend fermer son siège de Waterloo pour le délocaliser à Prague, rapporte mercredi L'Écho. Quelque 150 postes - employés et cadres - seraient menacés. Des répercussions sont à craindre pour une autre filiale située à Puurs (province d'Anvers).

Le groupe Doosan veut quitter la Belgique: 150 emplois menacés

© BELGA

Le déménagement vers la République tchèque, qui n'a pas encore été officialisé, signifierait l'arrêt de toute présence du conglomérat sud-coréen en Belgique. Le groupe, qui a procédé à un grand nombre d'acquisitions ces quinze dernières années pour s'étendre à l'étranger - notamment l'américain Bobcat et la division matériel de construction de son compatriote Daewoo -, avait démantelé début 2015 son usine de Frameries (Hainaut), faisant passer 313 emplois à la trappe, rappelle L'Écho.

"La délocalisation du site de Waterloo vers la Tchéquie, où Doosan possède une unité de production, aura sans doute des conséquences pour une autre société du groupe, à Puurs, qui distribue les engins de la marque Bobcat, spécialisée dans les équipements compacts. Ces activités logistiques devraient être relocalisées en Allemagne. Une cinquantaine d'emplois sont en jeu."

En savoir plus sur:

Nos partenaires