Marc Buelens
Marc Buelens
Professeur
Opinion

26/01/16 à 16:15 - Mise à jour à 16:35

La haute gastronomie étoilée, une recette de malheurs

La complexité est un désavantage concurrentiel. Une simplicité suffisante est un élément de presque toutes les stratégies gagnantes. C'est l'avis de Marc Buelens professeur émérite à la Vlerick Business School.

Les restaurants trois étoiles ont un business modèle qui s'apparente à celui de l'industrie de la mode. Sur leurs produits haut de gamme, ils gagnent peu, leurs produits dérivés sont souvent rentables. Les Yves Saint Laurent, Givenchy et autres Diors retirent rarement leurs gains des vêtements extravagants qu'ils font défiler sur les podiums. Les profits se font uniquement sur les lunettes de soleil, les sacs à main, les cosmétiques ou les parfums. Même pour Armani, le parfum est une vache à lait, mais d'une bien meilleure odeur que celle progagée par ces bovins.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires