L'industrie alimentaire belge craint le protectionnisme français

06/07/16 à 18:50 - Mise à jour à 18:50

Source: Belga

L'industrie alimentaire belge craint que les entreprises actives dans les secteurs du lait et de la viande perdent du chiffre d'affaires en raison d'une nouvelle réglementation française rendant obligatoire la mention de l'origine du lait et de la viande utilisés comme ingrédients dans les aliments. "Protectionnisme", dénonce la Fevia.

L'industrie alimentaire belge craint le protectionnisme français

© istock

La Commission européenne a donné son feu vert à la France, mardi, pour tester pendant deux ans la mention obligatoire de l'origine du lait et de la viande utilisés comme ingrédients dans les denrées alimentaires. "Cette initiative du gouvernement français est clairement une forme de protectionnisme qui touche surtout les producteurs issus de plus petits pays ayant une économie ouverte, comme la Belgique", regrette la Fevia qui appelle les autorités belges "à prendre les mesures nécessaires pour stopper la prolifération du protectionnisme en Europe".

Selon la Fédération de l'industrie alimentaire belge, cette décision de la Commission européenne "enterre en effet le principe du marché unique européen".

Nos partenaires