L'entreprise belge CMI va-t-elle racheter Renault Truck Defense ?

23/02/17 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Belga

Bernard Serin, l'administrateur-délégué de Cockerill Maintenance et Ingénierie (CMI), a déclaré mercredi être intéressé par le rachat de Renault Truck Defense (RTD), une branche de Volvo, qui représente 1,5% du chiffre d'affaires de l'entreprise, et dont Volvo souhaite se défaire.

L'entreprise belge CMI va-t-elle racheter Renault Truck Defense ?

© Reuters

RTD produit des camions, des blindés et des blindés légers. L'entreprise, établie en France, vient de décrocher deux contrats importants. Le premier est estimé à 270 millions d'euros et a été conclu avec le Koweit pour la livraison de 300 véhicules Sherpa. Le second concerne la livraison de 3.700 véhicules légers tout-terrain à l'armée française pour plus de 500 millions d'euros.

"C'est une activité régulière et surtout complémentaire à notre département défense. Il existe plusieurs programmes sur lesquels nous pourrions coopérer ce qui fut déjà le cas avec le Crab Panhard pour lequel CMI a conçu une tourelle", explique Bernard Serin qui ne souhaite faire aucun pronostic sur la réussite de l'opération de rachat.

Une attitude compréhensible lorsque l'on sait que le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a récemment déclaré qu'il souhaitait un rachat de RTD par KNDS, nouveau groupe d'armement terrestre issu de la fusion entre le français Nexter et l'allemand KMW, qui pèse 2,5 milliards de chiffre d'affaires.

Volvo risque cependant d'explorer d'autres pistes que celle privilégiée par l'État français. Ce dernier aura toutefois un pouvoir de blocage si l'acquéreur retenu ne lui convenait pas, les investissements étrangers en France dans le secteur de l'armement étant soumis à autorisation préalable.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires