Ikea-Mons: de grandes ambitions qui n'éclipsent pas les critiques

10/02/16 à 10:03 - Mise à jour à 12:32

Source: Belga

La chaîne Ikea ouvre ce mercredi matin, à 10h00, son nouveau magasin à Mons. Onze mois de travaux ont été nécessaires pour ériger un concept unique de magasin, celui-ci étant physiquement relié à un centre commercial. L'enseigne suédoise vise le cap des 2 millions de visiteurs par an à Mons.

Ikea-Mons: de grandes ambitions qui n'éclipsent pas les critiques

© Belga

Il a fallu attendre 11 mois pour voir sortir de terre la nouvelle implantation de la chaîne suédoise à Mons. Pendant la cérémonie d'ouverture, une bûche de bois sera symboliquement sciée pour porter bonheur au nouveau magasin et à ses visiteurs.

"Ikea-Mons ne ressemble à aucun autre magasin en Belgique", selon Petr Pokorny, directeur du magasin montois. "C'est en effet la première fois en Belgique qu'un magasin Ikea est adossé à un centre commercial existant, celui des Grands Prés. Un Atrium relie physiquement les deux entités. Les visiteurs peuvent ainsi se rendre chez Ikea et dans d'autres magasins du centre."

Les techniques utilisées lors de la construction de l'implantation montoise d'Ikea, qui s'étend sur 35.000 m2, mettent l'accent sur le développement durable: l'éclairage est à 100% basé sur la technologie LED, le bâtiment est équipé de panneaux photovoltaïques, de pompes à chaleur et de systèmes de tri de déchets. Le parking est équipé de bornes de recharge électriques.

Le nouvel Ikea compte atteindre les 2 millions de visiteurs par an. L'arrivée de l'enseigne suédoise à Mons a permis la création de 350 emplois directs et de 50 indirects. Pour rappel, sur 18.000 candidatures, 4.500 personnes avaient participé au "Job Day" organisé par Ikea en juin 2015.

Le magasin est situé sur le site des Grands-Prés, un nouveau quartier qui sera relié au centre historique par la passerelle de la future gare de Mons. Avec Ikea, son centre commercial et ses extensions, les Grands-Prés représentent quelque 100.000 m2 de surface construites depuis 2003.

Le site comprend une galerie commerçante de 100 magasins, un magasin Carrefour de 18.000 m2, les 35.000 m2 d'Ikea et les 10.000 m2 de son "Retail Park", dont la première aile vient d'être inaugurée et dont la seconde le sera à la fin du mois d'août 2016. L'ensemble vise les 8 millions de visiteurs par an. Il aura permis, à terme, la création de 1.500 emplois.

Pour sa première journée d'ouverture, Ikea-Mons attend quelque 20.000 visiteurs. Une nouvelle bretelle sur l'autoroute E19 a été créée à hauteur de Mons-Jemappes pour faciliter l'accès au nouveau magasin.

Il y a une semaine, Ikea a inauguré un autre nouveau magasin, à Hasselt. C'est la première fois que la chaîne suédoise inaugure deux nouvelles implantations en Belgique dans la même année.

Le collectif citoyen "Mons Equitable" manifeste contre l'arrivée d'IKEA à Mons

Alors que les invités assistaient à l'ouverture officielle du nouveau magasin IKEA-Mons sur le site des Grands Prés, des représentants du collectif citoyen "Mons Equitable" manifestaient non loin de l'entrée du site.

Pour "Mons Equitable", l'arrivée d'IKEA n'est pas une bonne nouvelle pour Mons et pour sa région. "On annonce 350 emplois nouveaux à IKEA mais combien d'emplois seront détruits suite à cette arrivée non seulement à Mons mais dans toute la zone de chalandise drainant les 2 millions de consommateurs annoncés par IKEA", ont indiqué les membres du collectif montois.

"Le glissement de la clientèle a été progressif du centre-ville vers les Grands Prés"

Cette crainte pour l'emploi est également celle de l'économiste montois spécialisé dans le développement économique local, Alexandre Bertrand, relayé par divers médias locaux. "On peut dire que 350 emplois nouveaux à IKEA est certes un chiffre mais cet emploi généré me semble minime par rapport aux 2 millions de visiteurs attendus par an chez IKEA Mons et au chiffre d'affaires que cela représente", a indiqué Alexandre Bertrand à Belga. "Par ailleurs, on crée de l'emploi sur le plan local mais ce n'est selon moi pas une bonne nouvelle pour l'emploi qui serait impacté dans la toute zone de chalandise."

Pour Alexandre Bertrand, le centre-ville de Mons, que le bourgmestre Elio Di Rupo a annoncé mardi comme étant désormais "la priorité des priorités", s'est progressivement vidé de sa substance avec l'arrivée des Grands Prés en 2003. "Le glissement de la clientèle a été progressif du centre-ville vers les Grands Prés. Le nombre de cellules vides en centre-ville n'a cessé d'augmenter ces dernières années, ce que je trouve très préoccupant."

Dans le cadre de son analyse annuelle de la dynamique commerciale des centres-villes wallons publiée au début septembre 2015, l'Association du Management de Centre-Ville (AMCV) avait notamment indiqué pour Mons un accroissement des cellules vides de 10,5 pc en juillet 2013 à 23 pc en juillet 2015 et une chute de la densité commerciale, jugée structurelle par l'AMCV, de 88,7 pc à 76,3 pc.

En savoir plus sur:

Nos partenaires