Harcèlement sexuel: la suspension du PDG de CBS évoquée en interne

30/07/18 à 09:33 - Mise à jour à 09:33

Source: Belga

La suspension du PDG de CBS Leslie Moonves, le temps de conduire l'enquête interne sur les accusations de harcèlement sexuel dont il fait l'objet, a été évoquée par des membres du conseil d'administration, qui doit se réunir lundi, selon le Wall Street Journal dimanche.

Harcèlement sexuel: la suspension du PDG de CBS évoquée en interne

© Getty Images

Une décision pourrait être prise à l'occasion de cette réunion, qui était déjà prévue avant les accusations mises au jour vendredi, selon le journal, qui ne cite pas ses sources.

Le WSJ affirme aussi que les administrateurs du groupe de télévision pourraient également lancer une investigation interne plus vaste sur les questions de harcèlement sexuel, au-delà du cas de M. Moonves.

Ces remous tombent particulièrement mal pour CBS, en conflit ouvert avec son actionnaire majoritaire, National Amusements, détenu par la famille Redstone, qui veut fusionner CBS et Viacom, contre l'avis de Leslie Moonves.

Vendredi, les administrateurs indépendants du groupe américain avait annoncé une enquête interne sur des accusations de harcèlement visant Leslie Moonves, 68 ans, accusé par six femmes, dont plusieurs témoignages ont été publiés par le magazine The New Yorker.

Les administrateurs avaient ajouté que "les actions nécessaires" seraient prises au regard des conclusions de l'enquête une fois qu'elle serait terminée.

Selon le New Yorker, il existait au sein de CBS une culture du laisser-faire qui favorisait le harcèlement sexuel. L'article a été écrit par Ronan Farrow, l'un des journalistes à la pointe des révélations sur l'affaire Weinstein.

Leslie Moonves, l'une des figures les plus incontournables de la télévision américaine, a reconnu vendredi avoir fait "il y a plusieurs décennies" des avances, qu'il "regrette immensément", à des femmes, mais estime ne s'être jamais livré à du harcèlement sexuel.

CBS est engagé dans un bras de fer avec Shari Redstone, à la tête du holding familial National Amusements (NA), qui contrôle Viacom et CBS et veut les fusionner.

NA et CBS s'opposent depuis des mois à coups de poursuites juridiques et de communiqués au vitriol. Un climat tellement délétère que Mme Redstone a tenu à dire vendredi qu'elle n'était pour rien dans la publication des accusations de harcèlement.

Vendredi, le titre CBS avait décroché de plus de 6% à Wall Street.

Nos partenaires