[Gazelles du BW] Odoo, en route pour les sommets

07/02/18 à 20:45 - Mise à jour à 15:52
Du Trends-Tendances du 08/02/18

En optant pour un nouveau "business model" combinant solutions "open source" et applis payantes, Odoo a dopé sa croissance qu'elle poursuit à un rythme effréné.

[Gazelles du BW] Odoo, en route pour les sommets

Fabian Pinckaers, CEO d'Odoo: "Nous venons d'acquérir une seconde ferme qui va nous permettre de poursuivre notre forte croissance et d'engager de nouveaux collaborateurs." © BELGAIMAGE

GAZELLES DU BRABANT WALLON

Lauréate pour les entreprises moyennes: Odoo

Lauréate pour les grandes entreprises: Wilink Insurance

Lauréate pour les petites entreprises: nSilition

Le tempo s'est accéléré pour Odoo ces dernières années. Anciennement connue sous le nom d'OpenERP, elle a été créée en 2002 par Fabien Pinckaers, alors qu'il était encore étudiant en polytechnique à l'UCL, sous le nom de Tiny ERP. En moins de 20 ans, elle est devenue non seulement l'une des entreprises les plus performantes en Wallonie, mais également à l'échelon européen où elle est souvent citée en exemple comme réussite dans l'économie numérique. Dix ans après son lancement, elle décrochait déjà le titre d'ambassadeur des Gazelles pour les petites entreprises (2013). Aujourd'hui, c'est parmi les moyennes entreprises qu'elle se distingue. Gageons qu'elle ne restera pas longtemps dans cette catégorie car elle a déjà tout d'une grande, même si elle est encore présentée régulièrement comme une start-up. Véritable success story en Belgique, Odoo se distingue aussi à l'international où elle dispose déjà de solides implantations notamment aux Etats-Unis et en Inde.

Ancrage belge

Elle emploie aujourd'hui 360 personnes dont 170 en Belgique, pour partie à Grand-Rosière (Ramillies) où sont implantés ses quartiers généraux, et à Auderghem. En 2017, elle a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 25 millions d'euros, en croissance de 67% par rapport à l'exercice précédent. "Ces dernières années, nous enregistrons une progression annuelle moyenne de 69%, intervient Fabien Pinckaers. Nous avons changé notre business model. Initialement basé sur l'open source, nous lui avons adjoint des applis payantes." Une nouvelle orientation qui a démarré en 2014 lors du changement de nom et une levée de fonds d'une dizaine de millions d'euros. Cette dernière a permis à Odoo d'investir et financer sa croissance. Et aussi de remettre ses comptes dans le vert. Du vert à l'image de l'environnement dans lequel baigne son siège social situé dans une ancienne ferme qu'elle n'envisage pas de quitter de sitôt. "Pour répondre à nos besoins d'extension, nous avons songé un moment à nous installer à Louvain-la-Neuve, poursuit-il. Mais finalement, nous avons acquis une seconde ferme où nous pourrons accueillir 250 nouveaux collaborateurs."

Odoo ne compte pas, en effet, s'arrêter en si bon chemin et prévoit de continuer à engager tant à l'étranger qu'en Belgique, où elle conserve plus que jamais ses racines. Comme le mentionne à chaque fois Fabien Pinckaers, "Nous avons chez nous, un niveau de compétence élevé dont le coût n'est pas aussi élevé qu'à San Francisco. C'est un atout majeur. Dans notre domaine, il est même facile de recruter. Et notre centre de décision restera ici." Odoo est aujourd'hui le logiciel de gestion le plus installé au monde. Depuis son lancement, la société brabançonne a développé une trentaine d'applications principales, régulièrement mises à jour, et elle propose plus de 4.500 autres applications à l'élaboration desquelles a contribué une communauté de plus de 1.500 membres actifs. L'ensemble de ces applis couvre une large palette des besoins des entreprises de toute taille: de la société unipersonnelle à la multinationale. Elle compte déjà plus de 3 millions d'utilisateurs dans le monde. Présentée comme la perle wallonne du numérique, Odoo confirme les promesses entrevues à sa création. Elle dispose de tous les atouts pour continuer à grandir et s'affirmer comme un futur ambassadeur dans la catégorie des grandes Gazelles. Réussissant ainsi la passe de trois.

Nos partenaires