Economie circulaire: la nouvelle vie des drèches, ces résidus issus du brassage de la bière

31/05/18 à 13:40 - Mise à jour à 01/06/18 à 09:43
Du Trends-Tendances du 24/05/18

Les drêches, résidus issus du brassage de la bière, sont traditionnellement utilisées pour nourrir le bétail. La naissance des micro-brasseries dans les villes offre une nouvelle vie aux drêches, intéressantes au point de vue nutritif. On en fait à petite échelle des crackers et du pain et des projets sont à l'étude pour faire des drêches une source d'énergie.

Destinées à l'alimentation du bétail

Ces drêches sont traditionnellement vendues aux agriculteurs, soit en guise d'engrais pour la terre, mais plus généralement pour nourrir le bétail, essentiellement des bovins et des vaches laitières. Il est ainsi recommandé de donner à une vache 5 à 8 kilos de drêches par jour, ce qui augmenterait la production quotidienne de lait entre 1 et 3 litres. Les drêches fraîches, qui ne subissent aucune transformation, doivent être directement utilisées en raison de leur faible durée de vie. Elles peuvent être également séchées et ensilées (mises en silo) pour une conservation de plusieurs mois. L'intérêt de l'utilisation des drêches vient également de leur faible coût par rapport à d'autres ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires