Docteur Google veut soigner l'humanité

11/08/14 à 15:02 - Mise à jour à 15:02

Source: Trends-Tendances

Le géant de l'Internet lance une grande collecte de données sur le corps humain. Et confirme ses ambitions sur le marché de la santé.

Docteur Google veut soigner l'humanité

C'est un projet à long terme, dont les ambitions semblent sans limites. La Baseline Study, dévoilée par le Wall Street Journal, a pour objectif de dresser le portrait d'un être humain en bonne santé, via une collecte massive de données. Une centaine d'experts travaillent depuis un an sur cette étude, qui marque un nouveau pas de Google dans le marché de la santé. En 2013, Google créait Calico pour s'attaquer "au défi de l'âge et des maladies associées". L'entreprise a aussi investi près de 4 millions de dollars dans 23andMe, société d'analyse du code génétique cofondée par la femme de Sergey Brin, fondateur de Google aujourd'hui en charge du laboratoire Google X, qui pilote la Baseline Study.

Si le géant de l'Internet s'intéresse au domaine de la santé, c'est pour y appliquer son savoir-faire dans l'analyse de données. Grâce à son moteur de recherches, son système d'exploitation Android qui équipe la plupart des smartphones, et ses multiples services en ligne (Gmail, YouTube, Google Maps, etc.), Google collecte énormément de données sur les comportements numériques des internautes. Ces données sont monétisées grâce à la publicité en ligne et sur mobile. Les données collectées via la Baseline Study sont encore d'un autre ordre, puisqu'elles concernent la santé des participants.

Dans un premier temps, l'étude portera sur 175 volontaires. Cet échantillon sera ensuite étendu à plusieurs milliers de personnes. L'équipe de chercheurs réunie par le biologiste moléculaire Andrew Conrad, célèbre pour ses travaux sur les tests HIV, recueillera des échantillons de sang, salive, larmes, urine... mais aussi le génome complet des participants, ainsi que l'historique génétique de leurs parents. Les patients seront équipés de toute une série de capteurs permettant de mesurer leur rythme cardiaque ou leur niveau d'oxygène. Les lentilles de contact intelligentes, que Google est en train de développer, seront mises à contribution afin d'évaluer le taux de glucose dans le sang.

Ces données collectées de façon anonyme seront analysées par les puissants algorithmes de Google afin de détecter les "marqueurs" caractéristiques d'un organisme en bonne santé. L'objectif final étant de prévenir le développement de certaines maladies.

Plus les échantillons de données seront larges, plus Google en apprendra sur notre santé. Le développement des capteurs (smartphones, montres connectées, lentilles de contact, etc.) lui offre des perspectives de collectes de données à plus grande échelle encore. Un jour peut-être, Google en saura plus sur notre santé que notre médecin traitant. Nul doute que la firme trouvera alors une formule pour monétiser ce savoir.

En savoir plus sur:

Nos partenaires