Dans les coulisses de notre interview du CEO de Deliveroo

24/05/18 à 09:08 - Mise à jour à 13:09

Ce n'est pas tous les jours que Will Shu, patron et fondateur de la start-up de livraison de repas Deliveroo, accorde un entretien à un média belge. Et pour cause: c'est une première. Et il a choisi Trends-Tendances. Découvrez ici ce que vous ne verrez pas dans notre magazine de cette semaine.

Dans les coulisses de notre interview du CEO de Deliveroo

Will Shu, CEO et fondateur de Deliveroo. © Eyevine/Belgaimage/Teri Pengilley

L'homme à la tête de la start-up britannique à la plus forte croissance (elle est Numéro 1 du Deloitte Fast 500) nous a reçu à Londres, sur l'immense plateau qui accueille quotidiennement quelque 700 personnes. A deux pas du London Bridge et de la Tamise, les équipes dessinent la stratégie d'hyper croissance de Deliveroo dans une ambiance, en apparence, décontractée et dans des bureaux modernes et branchés. Surprise: au coeur des gigantesques bureaux où s'alignent les écrans de PC, on trouve une arène et un... petit terrain de basket. "On y tient nos grandes réunions d'équipe et nos Q&A" nous glisse une responsable de la com' alors que nous passons à côté d'une série de cadres qui affichent les équipements des livreurs Deliveroo à travers le temps.

Notre visite dans les bureaux de Deliveroo à Londres, en images:

"Vous n'aurez finalement pas une heure d'interview, un meeting important s'est ajouté à 11h dans l'agenda de Will." L'avertissement de l'équipe communication du patron de Deliveroo tend à appuyer le côté exceptionnel de la rencontre. Dans l'une des salles vitrées qui parsèment les bureaux de l'entreprise, le patron s'assied à califourchon sur une chaise, se fait apporter un café et démarre cet entretien sans véritable préliminaire, dans une ambiance décontractée qui contraste avec l'effervescence des locaux. Derrière l'homme en tee-shirt et jeans, on peine à voir le patron qui dirige l'une des sociétés les plus en vue et les plus controversées du moment... Deliveroo, qui emploie 2.000 personnes dans le monde, domine le classement Deloitte Fast 500 européen qui couronne les entreprises technologiques les plus dynamiques. Elle affiche, il est vrai, une croissance de 107.117% en quatre ans.

Pour Trends-Tendances, Will Shu a évoqué la stratégie d'internationalisation de son entreprise, admettant se concentrer autant que possible sur les 12 marchés où la start-up est présente et où il "existe encore de gigantesques opportunités de croissance". Il détaille l'étonnant concept des Deliveroo Editions, ces cuisines partagées et décentrées qui permettent aux restos d'étendre leurs zones de livraison. Un concept présent, notamment à Londres, mais qui n'a pas (encore!) été déployé sur notre marché. Will Shu défend également sa vision du travail qu'il propose aux livreurs estimant que Deliveroo répond parfaitement à la demande de flexibilité que souhaitent les coursiers. Sans oublier sa vision du monde de la livraison dans les villes et les campagnes à l'avenir, la consolidation du secteur et ses contacts avec son concurrent belge Take Eat Easy...

Dans ce podcast (ci-dessous) notre journaliste, Christophe Charlot, raconte les coulisses de cet entretien exclusif. Il livre ses impressions au micro de son collègue Gilles Quoisitiaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires