Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

14/03/17 à 15:16 - Mise à jour à 15:17

Comment la vie privée et le secret des affaires disparaissent dans l'indifférence totale

Et si la vie privée n'avait été qu'une parenthèse dans notre histoire ? Les révélations récentes de WikiLeaks montrent que ni notre smartphone, ni notre téléphone portable, ni notre téléviseur ne sont à l'abri d'un piratage et peuvent nous espionner à notre insu.

Comment la vie privée et le secret des affaires disparaissent dans l'indifférence totale

© Getty Images/iStockphoto

Demain, ce sera notre voiture autonome qui ne sera pas plus à l'abri d'un piratage ou d'un espionnage à distance. La vie privée, il faut donc l'oublier aujourd'hui. Et d'ailleurs comme l'avait dit crument l'ancien PDG de Google, Eric Schmidt, "il sera de plus en plus difficile pour nous de garantir la vie privée".

D'ailleurs Vincent Cerf, qui travaille aussi pour Google et qui est considéré comme l'un des pères fondateurs d'Internet, ne dit pas autre chose, sauf qu'il ajoute qu'il ne faut pas s'inquiéter de cette perte de la vie privée.

Pourquoi ? Parce qu'il se souvient qu'il a grandi dans une petite ville de 3000 habitants, sans ligne téléphone, où le postier savait de qui venait toutes les correspondances. L'idée d'anonymat est donc récente et serait apparue selon lui avec l'urbanisation et la révolution industrielle.

Voilà des propos qui ne vont certainement pas nous rassurer. Ce n'est pas parce que l'anonymat n'existait pas pendant des siècles qu'il faut pour autant accepter de revenir en arrière. Et pourtant, c'est exactement ce qui se passe sous nos yeux.

En 2013, le monde entier avait découvert les pratiques d'espionnage de la NSA via le "Snowdengate". On s'est dit alors que c'était exceptionnel et que cela concernait des politiques en vue. Et puis, il y a quelques jours, nous avons tous appris que la CIA était encore plus agressive que la NSA dans ses méthodes d'espionnage. On a appris que tous les smartphones fonctionnant avec un système d'exploitation Android ou iOS sont concernés, c'est-à-dire en réalité tous les appareils disponibles sur le marché.

Les télévisions connectées Samsung seraient aussi vulnérables aux outils utilisés par la CIA, même constat pour les ordinateurs qui fonctionnent sous Windows, c'est-à-dire 90% des PC dans le monde !

Partager

La vie privée et le secret des affaires sont en train de disparaître dans l'indifférence totale.

Pour les concepteurs et fabricants de ces appareils, c'est bien entendu une mauvaise nouvelle. Les consommateurs ont compris qu'en termes d'étanchéité, de respect de la vie privée, il faudra repasser, leurs appareils sont des passoires pour d'éventuels pirates mal intentionnés.

Pour Apple, Microsoft, Google ou Samsung, les 9000 documents dévoilés par Wikileaks démontrent bien que l'époque des secrets est terminée. Nous sommes en réalité tout nus et nous ne le savons pas. En d'autres termes, tous nos écrans numériques sont des portes d'entrée potentielles pour des espions. Mais bon, même si l'image des géants du net est écornée par cette énième révélation de WikiLeaks, rien ne changera.

La raison est simple : pour les entreprises, il est souvent difficile de changer de prestataire, soit parce que c'est trop cher ou parce que c'est trop compliqué. Ensuite, parce que le sujet n'intéresse pas trop les particuliers qui partent du principe qu'ils ne sont pas des criminels ou des terroristes et donc que leur petite personne n'intéressera justement...personne. Voilà comment la vie privée et le secret des affaires sont en train de disparaître dans l'indifférence totale.

En savoir plus sur:

Trends/Tendances Information Services

Nos partenaires