Aides aux producteurs laitiers: "Les grandes surfaces ont répercuté sur le consommateur"

08/03/16 à 10:12 - Mise à jour à 14:32

Source: Belga

L'accord sur le lait, qui prévoit d'octroyer un supplément direct unique aux producteurs laitiers actifs en Belgique, a été entièrement payé par les consommateurs, "les grandes surfaces ayant choisi de répercuter entièrement sur le consommateur leur contribution obligatoire au fonds destiné aux producteurs laitiers", selon un rapport de l'observatoire des prix du SPF Economie.

Aides aux producteurs laitiers: "Les grandes surfaces ont répercuté sur le consommateur"

/ © istock

Afin d'atténuer la crise dans le secteur laitier, les partenaires de la chaîne agroalimentaire ont décidé, en août dernier, d'accorder un supplément direct unique aux producteurs laitiers. De septembre 2015 à février 2016, ces derniers ont ainsi perçu environ 2,7 centimes d'euro par litre de lait produit provenant d'un fonds - estimé à 46 millions d'euros -, dans lequel le secteur de la distribution a versé 14 centimes d'euro par litre de lait vendu.

L'entrée en vigueur de cet accord a entraîné une forte hausse du prix à la consommation du lait, note l'observatoire qui fait état d'une hausse de 17% en octobre par rapport au mois précédent.

"Sur la base de chiffres collectés sur les sites d'achat en ligne de quelques grands distributeurs, il ressort que les prix du lait entier et demi-écrémé des marques A, des marques de distributeurs ainsi que des produits premier prix, ont augmenté de 14 à 17 centimes par litre en septembre-octobre 2015 par rapport au mois d'août 2015. Autrement dit, les grandes surfaces analysées ont choisi de répercuter entièrement sur le consommateur leur contribution obligatoire au fonds destiné aux producteurs laitiers", remarque encore l'observatoire.

Dans une réaction, la fédération du commerce Comeos indique qu'elle se contente de négocier la contribution des distributeurs: "La manière dont ils réalisent leurs calculs, c'est leur affaire", dit Peter Vandenberghe, porte-parole de Comeos. Pousser la réflexion plus loin serait considéré comme une entente sur les prix, selon lui.

Le Boerenbond (association d'agriculteurs), lui, souligne que les prix n'ont certainement pas augmenté en faveur des producteurs. "En janvier, les producteurs laitiers ont obtenu 5 centimes de moins par litre qu'en août dernier", indique Anne-Marie Vangeenberghe pour le Boerenbond. "Cela veut dire que, en comptant la contribution des distributeurs, le prix a baissé de 2 centimes." Concrètement, les producteurs laitiers obtenaient en janvier 27,64 centimes par litre (hors contribution). Un montant "nettement en dessous du prix de revient", selon le Boerenbond.

La contribution des distributeurs est réglée en six fois. Le dernier versement doit se faire prochainement. Sur base des cinq premiers versements, le Boerenbond a calculé que l'objectif de 2,7 centimes par litre et 46 millions d'euros ne sera probablement pas atteint. Jusqu'ici, les producteurs laitiers ont perçu 2,33 centimes par litre. "Il semblerait que la hausse des prix en magasin ait eu un impact sur la demande", commente l'organisation agricole.

Nos partenaires