Comment survivre au célibat géographique ?

12/01/12 à 11:25 - Mise à jour à 11:25

Source: Trends-Tendances

Chef d'entreprise, votre boîte est à Paris. Votre compagne, qui préfère la campagne, a décidé de rester vivre à Orval, dans la province du Luxembourg. Vous n'êtes pas seul. En France, on compte 16 % de " couples TGV ", selon une étude de l'Ined, l'Institut national des études démographiques. Et cette tendance s'accentue avec Internet, les portables, les call conferences... mais aussi l'ambition professionnelle et la montée du chômage. " La distance géographique peut faire voler en éclats un mariage ", met en garde Yves Assouline, qui prend le TGV Paris-Lyon chaque semaine afin de retrouver le cocon familial. Aux exilés du domicile conjugal, nous pouvons donner les conseils suivants.

1 - Passez "un contrat" avec votre conjoint
Votre conjoint doit être d'accord avec ce projet de vie. S'il est à long terme, vous devez vous engager à diminuer tous les ans votre temps de présence dans la capitale. Question d'organisation et de délégation des responsabilités.

2 - Parlez à vos enfants
Expliquez à vos enfants que vous aussi vous souffrez de cette situation et que vous n'avez pas le choix. Sinon, ils penseront que votre entreprise est plus importante que l'amour que vous leur portez.

3 - Effectuez un parfait découpage de vos séquences de travail
Mettez au point sur votre ordinateur des listes de ce que vous pouvez faire au bureau, dans le train, entre deux rendez-vous ou chez vous.

4 - Cassez l'isolement pendant la semaine
Pour éviter le plateau-repas devant la télé le soir, vous pouvez participer à des rencontres de réseaux patronaux, dîner avec vos amis, faire du sport... et profiter des bons côtés de la vie culturelle à Paris !

5 - Soyez à l'écoute
Lorsque vous rentrez le week-end, soyez à l'écoute de votre conjoint, partagez des loisirs, faites-lui un petit (ou gros) cadeau. Invitez-le au restaurant et, une fois par mois, en week-end en tête- à-tête. Un couple en pointillé peut vite basculer dans l'adultère et la séparation. Loin des yeux, loin du coeur.

Source : L'Entreprise

Nos partenaires