Dumping social - Nonante pour cent des chantiers de construction ne sont pas en ordre

08/03/14 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Trends-Tendances

(Belga) Près de neuf chantiers de construction sur dix contrôlés en février sur le plan du dumping social n'étaient pas en ordre, indique le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude John Crombez (sp.a) samedi dans Het Nieuwsblad et De Standaard. Les chantiers ont pour la première fois été sélectionnés par ordinateur, ce qui a augmenté le risque d'être pris.

Au total, 155 chantiers, 405 travailleurs détachés et 62 indépendants étrangers ont été contrôlés dans le cadre du plan d'action Dumping social. L'an dernier, on a découvert en moyenne nonante chantiers en infraction par mois. En février 2014, ils étaient 135. Concrètement, il y a pour 132 travailleurs -essentiellement des Polonais, des Roumains et des Portugais- de fort soupçons de dumping social, tandis que 123 autres n'étaient pas déclarés. L'inspection a également mis au jour 231 cas d'utilisation frauduleuse d'attestations et six infractions sur le temps de travail. Pour John Crombez, ces chiffres prouvent le besoin d'une approche plus dure. Il rappelle également que les amendes pour dumping social ont augmenté, jusqu'à 36.000 euros par travailleur. (Belga)

Nos partenaires