Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

01/03/12 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Belfius : un nouvel avenir au prix d'une amnésie collective

Il y a des fuites d'information dont on se passerait bien. C'est ce que doit se dire en ce moment la direction de la banque Dexia. Le groupe bancaire l'a confirmé hier un peu contre son gré : la nouvelle appellation de Dexia Banque Belgique est désormais Belfius.

Il y a des fuites d'information dont on se passerait bien. C'est ce que doit se dire en ce moment la direction de la banque Dexia. Le groupe bancaire l'a confirmé hier un peu contre son gré : la nouvelle appellation de Dexia Banque Belgique est désormais Belfius. Les nouveaux noms et logos doivent être officiellement présentés ce jeudi matin, au cours d'une conférence de presse.

Si je dis que la direction de Dexia ne doit pas être très heureuse, c'est parce que le nouveau nom de Dexia n'aurait dû être dévoilé que ce jeudi lors d'une conférence de presse. Or, l'information a fuité mercredi soir au sein de plusieurs médias, parmi lesquels la chaîne de télévision flamande VTM.

Comme le disait la porte-parole de Dexia, "cela n'a plus de sens de le nier, c'est bien exact. Nous aurions préféré l'annoncer nous-mêmes mais la fuite prouve la curiosité et l'intérêt du public pour notre changement de nom." C'est ce qu'on appelle faire une pirouette pour justifier qu'il n'est plus possible de garder une information confidentielle au sein de l'ancienne Dexia !

Quant aux raisons de ce choix et de la découverte du nouveau logo, les journalistes, donc le public, devront attendre la conférence de presse officielle de ce jeudi matin pour en savoir plus.

L'objectif du changement de nom, choisi mardi par le conseil d'administration, est de faire une nette distinction entre la banque nationalisée et le holding Dexia coté en Bourse, qui est une sorte de banque résiduelle en cours de démantèlement. Or, c'est vrai, les problèmes du holding rejaillissent encore trop souvent sur la banque sur le plan médiatique, d'où cette volonté d'avoir un autre nom pour éviter les confusions. Et puis, comme le faisait remarquer le journal Le Soir, l'avantage suprême du changement de nom, c'est d'arriver à se construire un nouvel avenir au prix d'une petite amnésie collective.

Il reste que les internautes du Soir ont été nombreux à faire part de leur déception quant au nom choisi : 92 % des internautes du journal n'aiment pas le nouveau nom de Dexia, contre 5 % seulement de réponses positives et 3 % de sans avis. Le sondage en ligne du Soir n'a évidemment aucune valeur scientifique, mais il laisse perplexe quant à l'effet positif espéré par le groupe bancaire.

Nos partenaires