Un "réel danger que la crise de la dette se propage comme une déferlante"

13/07/11 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Trends-Tendances

Il y a un "réel danger" que la crise de la dette se propage "comme une déferlante" à d'autres pays d'Europe que l'Irlande, le Portugal et la Grèce, a estimé mercredi la nouvelle ministre finlandaise des Finances alors que les inquiétudes se portent sur l'Italie.

Un "réel danger que la crise de la dette se propage comme une déferlante"

© Image Globe / PEKKA SIPOLA

"Il y a un réel danger que cette crise se propage comme une déferlante et nous devons faire tout ce qui est possible pour l'empêcher", a déclaré Jutta Urpilainen sur les ondes de la radio publique YLE.

Ces déclarations interviennent alors que des inquiétudes ont surgi chez les investisseurs ces derniers jours concernant l'Italie, prise pour cible en raison de son énorme dette de près de 1.900 milliards d'euros (environ 120% de son PIB) menaçant l'équilibre de l'ensemble de la zone euro.

"L'Italie devrait le plus rapidement possible mettre sa maison en ordre et prendre des décisions comme l'a fait la Grèce. Elle doit prendre des mesures d'économie pour renforcer la confiance dans le pays", selon la jeune ministre finlandaise de 35 ans, dirigeante du parti social-démocrate.

Arrivée à son poste après la formation d'un hétéroclite nouveau gouvernement finlandais de six partis (surnommé le "pack de 6") construit autour du parti conservateur du Premier ministre Jyrki Katainen et des sociaux-démocrates, Mme Urpilainen a affiché récemment des positions plutôt eurosceptiques.

La Finlande, dont le Parlement a approuvé à l'arraché en mai la contribution d'Helsinki au prêt européen au Portugal, a adopté une ligne dure pour résoudre la crise européenne et refuse désormais tout nouveau prêt sans caution en contrepartie.

"Nous ne participons qu'aux programmes ou aux plans d'aide que si nous avons des garanties", a-t-elle répété.

Trends.be avec Belga

Nos partenaires