Pourquoi PSA Peugeot Citroën se lance dans les livrets d'épargne ?

09/09/14 à 14:18 - Mise à jour à 14:18

Source: Knack

PSA Banque, la banque en ligne du constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, lance deux comptes d'épargne à taux d'intérêt élevé en Belgique. De plus en plus d'entreprises qui disposent d'une licence bancaire s'adressent aux épargnants.

Pourquoi PSA Peugeot Citroën se lance dans les livrets d'épargne ?

© Image Globe

Désormais, PSA banque propose deux comptes épargne en ligne en Belgique : le compte d'épargne Distingo avec un taux de base de 1,40% et une prime de fidélité de 0,35% et le compte d'épargne Distingo Plus qui est, lui, lié à un taux de base de 0,50% et à une prime de fidélité de 1,5%. Il s'agit de comptes d'épargne réglementés exonérés de précompte mobilier jusqu'à 1.900 euros par personne et qui tombent sous le système de garantie des dépôts français (100.000 euros par personne).

La Banque PSA comprend l'activité d'épargne en ligne de la Banque PSA Finance (BPF), la filiale bancaire du groupe français PSA Peugeot Citroën. Actif dans 23 pays, BPF finance la vente, le stockage et la distribution de voitures et de pièces de rechange. Fin 2013, BPF a accordé 15,8 milliards d'euros d'encours de crédit à des clients finaux, et pour 5,5 milliards d'euros aux concessionnaires de Peugeot et Citroën.

La banque était déjà active en Belgique, mais uniquement comme dispensateur de crédits lors de l'achat d'une voiture. Maintenant, elle s'adresse également à l'épargnant belge. En France, la Banque PSA est active sur le marché des dépôts depuis 2013. L'offre se compose notamment de livrets d'épargne Distingo et de comptes à terme.

"Lors de notre première année en France, l'activité d'épargne de la BPF a atteint un résultat qui a largement dépassé nos objectifs. Notre ambition est de réaliser le même succès en Belgique, un pays aux taux d'épargne les plus élevés d'Europe" explique Christophe Bayle, responsable des activités d'épargne de BPF. Fin juin 2014 en France, la Banque PSA avait accordé 1,3 milliard d'euros d'encours de dépôts à 34.500 clients.

Pas exceptionnel

Il n'est pas exceptionnel que les entreprises industrielles possèdent une licence bancaire. De nombreuses grandes entreprises possèdent une division bancaire interne pour gérer leurs propres affaires financières et pour financer l'achat de biens par les distributeurs ou les clients finaux. C'est pourquoi les producteurs de voitures (BMW, Daimler, Volkswagen...) possèdent presque tous leur propre filiale bancaire, et c'est également le cas pour les sociétés d'électronique Siemens et Sony.

Depuis la crise financière qui a ébranlé la confiance à l'égard des banques classiques, les entreprises industrielles étendent leurs services bancaires. Elles souhaitaient surtout continuer à garantir l'octroi de crédits au moment où les banques se sont mises à freiner. Dans un certain nombre de cas, elles ont également commencé à attirer des investisseurs institutionnels et particuliers pour leur propre financement.

Taux d'intérêt élevés

Selon ses propres dires, PSA Banque offre un taux d'intérêt élevé pour diversifier ses financements. Banque PSA Finance dépend en grande partie du financement sur les marchés financiers. Cependant, ces moyens sont chers parce que la banque ne bénéficie pas d'une très bonne solvabilité. Moody's lui attribue une cote Ba1 et Standard & Poor's un BB. Dans les deux cas, ces cotes sont juste en dessous de ce que l'on qualifie de "qualité acceptable".

PSA Banque a déclaré dans un communiqué qu'elle utilisera tout l'argent rassemblé auprès des épargnants belges uniquement pour soutenir l'achat de véhicules par les clients de PSA Peugeot Citroën. L'argent accumulé par la banque en France a servi à financer l'achat de plus d'un million de voitures (sur une période de seize mois).

PSA Peugeot Citroën est le second constructeur automobile d'Europe. Le groupe compte près de 200.000 employeurs. L'année dernière, il a réalisé un chiffre d'affaires de 54 milliards d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires