Les marges bénéficiaires d'ING BeLux sous pression

04/08/16 à 13:13 - Mise à jour à 13:12

Source: Belga

Les performances d'ING en Belgique et au Luxembourg ont reculé au premier semestre, avec un bénéfice avant impôts de 588 millions d'euros, soit 5% de moins que lors des six premiers mois de 2015, a annoncé jeudi la banque dans un communiqué.

Les marges bénéficiaires d'ING BeLux sous pression

© BELGA

"Ce recul trouve son origine dans le marché baissier et les incertitudes majeures sur le plan macroéconomique qui ont marqué l'année jusqu'à présent", selon le CEO d'ING Belgique Rik Vandenberghe, cité dans le communiqué. "En outre, la situation sans précédent que nous connaissons, à savoir les taux d'intérêt extrêmement bas et les coûts réglementaires en hausse, continue de peser lourdement sur nos marges."

Le portefeuille de crédits de ING BeLux a connu une croissance de 4,4 milliards d'euros, soit une hausse de 5% par rapport au premier semestre de 2015, tandis que l'encours des crédits a augmenté de 11% à 14,5 milliards d'euros. Les dépôts des clients ont eux progressé de 1,1 milliard d'euros, soit une augmentation de 1%.

Le total des revenus a diminué de 6% à 1,6 milliard d'euros, principalement à cause de "la forte volatilité des marchés financiers, ainsi qu'à une diminution du nombre de souscriptions et de produits d'investissement", selon la banque.

Les dépenses ont baissé, à 904 millions d'euros, mais la base de coûts a considérablement été influencée par un accroissement des taxes bancaires de 202 millions d'euros, soit 39% de plus qu'au premier semestre de 2015, souligne ING.

Nos partenaires