Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

18/11/14 à 13:20 - Mise à jour à 12:51

L'or, valeur refuge des amateurs de chaos

L'or n'est pas au mieux de sa forme. Sur six mois, l'once a perdu quasi 8%. Cela ne fait pas l'affaire des amateurs qui risquent de terminer une deuxième année consécutive dans le rouge, alors que l'or n'avait fait que progresser pendant 12 ans.

L'or, valeur refuge des amateurs de chaos

Image d'illustration. © isotck

Pourtant, Dieu sait s'il y a des amateurs d'or en Belgique. Des amateurs qui tablent souvent sur le chaos et l'incertitude économique ambiante pour voir le cours de l'or grimper. Mais franchement, j'ai toujours eu des difficultés à parler du métal jaune. À chaque fois que je rencontre quelqu'un qui m'aborde sur le sujet, je devine assez rapidement à ses questions qu'il a acheté de l'or et qu'il s'inquiète de savoir s'il a fait un bon achat ou pas ?

S'il posait la question à un banquier, la réponse quasi unanime serait que l'or n'est pas intéressant. Officiellement, parce qu'il ne rapporte aucun intérêt et qu'en plus, comme il n'y a pas d'inflation, mais plutôt de la déflation, le métal jaune a perdu beaucoup de son attrait. En revanche, ce que le banquier ne dira pas, c'est qu'il ne vend pas de l'or et qu'il ne touche généralement rien sur celui-ci, d'où sa volonté d'esquiver le problème en disant que l'or n'est pas un placement sérieux.

Partager

Ce qui est gênant avec l'or, c'est que son cours ne peut vraiment exploser que si notre monde est à feu et à sang !

Pour ma part, mon malaise par rapport à l'or est d'un ordre différent. D'abord, je sais d'expérience qu'en la matière, il est possible de plaider la cause de l'or: comme il a baissé, c'est le moment d'en acheter car il a atteint - ou quasi atteint - un plancher. Mais il est également possible de plaider exactement le contraire: l'or ne peut que baisser encore car aux États-Unis les taux d'intérêt sont en train de remonter ainsi que le billet vert et que tout cela joue en la défaveur du précieux métal. C'est une manière polie de vous dire qu'en la matière, les experts disent tout et son contraire avec le même aplomb.

Mais plus globalement, ce qui m'a toujours gêné par rapport à l'or, c'est qu'il ne peut en réalité voir son cours exploser que si notre monde est en quelque sorte à feu et à sang ! Dans ce cas-là, c'est vrai, l'or peut se révéler une vraie valeur refuge. Mais avouez que gagner de l'argent lorsque le monde est en flammes, c'est un peu comme vouloir être le plus riche de l'hôpital ou du cimetière.

Sans oublier, et c'est d'ailleurs humain, que la personne qui vous interroge sur l'évolution de l'or, bien souvent et inconsciemment d'ailleurs, ne cherche pas à avoir un avis objectif, mais à ce qu'on lui confirme qu'il ou elle a fait le bon choix. C'est ce que les psychologues appellent le "biais de confirmation". Je ne suis pas plus malin que les autres, et je dois avouer que moi-même je tombe parfois également dans ce piège.

En savoir plus sur:

Nos partenaires