KBC passe aux taux à 0%

22/08/16 à 10:25 - Mise à jour à 16:15

Source: Belga

Le taux d'intérêt va passer de 0,11% à 0% pour les entreprises et les institutions publiques qui ont leurs comptes d'épargne chez KBC. Le ministre Van Overtveldt a réagi en disant vouloir garantir le taux minimum pour les particuliers.

KBC passe aux taux à 0%

© Image Globe

"Depuis plusieurs jours, nous informons nos clients par lettre qu'à partir du 23 octobre, les comptes d'épargne KBC Pro et KBC Plus seront transférés vers des comptes d'épargne non réglementés", explique la directrice de la communication du groupe, Viviane Huybrecht, dans la presse ce lundi. "Cela signifie que les taux d'intérêt pour ces deux comptes passeront de 0,11% à 0%."

Il s'agit d'une première selon Kristof De Paepe, manager de Guide-Epargne.be, un site de comparaison des taux financiers. "La banque a trouvé un moyen de contourner la législation pour ne plus verser d'intérêts", explique-t-il. Pour les comptes réglementés, la législation belge impose en effet de ne pas descendre sous le taux minimum de 0,11%.

"De la pure discrimination"

Ce changement a poussé l'Unizo, l'organisation de classes moyennes en Flandre, à demander une concertation avec KBC. L'administrateur délégué de l'organisation patronale, Karel Van Eetvelt, ne voit en effet pas d'un bon oeil la mesure et ne comprend pas que seuls les entrepreneurs soient concernés. "De la pure discrimination", a-t-il réagi.

Van Overtveldt veut garantir le taux minimum pour les particuliers

Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt a indiqué ce lundi avoir sollicité des avis juridiques pour vérifier comment le taux minimum pourrait être garanti sur les comptes d'épargne des particuliers.

Il réagit ainsi à l'annonce selon laquelle la banque KBC a décidé de baisser de 0,11% à 0% le taux d'intérêt des comptes d'épargne des entreprises et des institutions publiques.

Théoriquement, un tel basculement serait aussi possible pour les comptes d'épargne des particuliers. Dans une réaction, le ministre Van Overtveldt a toutefois fait savoir qu'il examinait les pistes juridiques permettant de garantir le taux minimum pour les épargnants particuliers.

Le ministre N-VA dit comprendre la conjoncture difficile des institutions financières, "mais la situation de nombreux épargnants et à mes yeux au moins aussi importante", commente-t-il.

Nos partenaires