Flahaut et Marghem négocieront avec les experts la hauteur de leur rémunération

23/11/11 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

Source: Trends-Tendances

La conférence des présidents de la Chambre n'a pas pu prendre de décision mercredi, faute de consensus, dans l'épineux dossier de la hauteur des rémunérations des experts de la Commission spéciale Dexia.

Flahaut et Marghem négocieront avec les experts la hauteur de leur rémunération

© BELGA

Le Collège des questeurs a remis, à l'unanimité, un avis préconisant une rémunération de 1.859 euros par mois, à raison de deux jours de travail par semaine, ce qui correspond au tarif réglementaire de la Chambre. Une première proposition formulée par Mme Marghem prévoyait une rémunération de 153.000 euros pour trois mois, ramenée ensuite à 45.000 euros par expert, des émoluments qui, selon la présidente MR, correspondent au marché mais qui restent inacceptables pour de nombreux députés et qui ont été jugés problématiques mardi en
Commission du Droit commercial par... le ministre des Finances Didier Reynders.

Dans une note, le président de la Chambre André Flahaut a rappelé la hauteur de rémunération d'une série d'experts à l'oeuvre dans des commissions spéciales ou d'enquête. Dans les rangs socialistes, on est loin de penser que les tarifs proposés par Mme Marghem, jugés démesurés, correspondent aux barèmes du marché. On souhaite savoir si les deux experts, l'un rémunéré par l'université d'Etat de Liège, l'autre retraité, sont disposés à travailler pour moins. Ce n'est pas parce que les experts se penchent sur le système bancaire qu'ils doivent être rémunérés comme des banquiers, précise-t-on. PS et sp.a sont sur la même longueur d'ondes.

Le cdH est satisfait d'apprendre que les montants seront renégociés à la baisse. "Le Parlement doit faire des efforts sur le plan budgétaire et réduire son train de vie", estime Catherine Fonck.

Du côté d'Ecolo, on est d'avis que le Parlement doit pouvoir se doter de moyens suffisants afin d'aller le plus loin possible dans l'examen du dossier Dexia. On souligne à cet égard que les experts sont déjà à l'oeuvre depuis quelques semaines et qu'il serait dommageable de renoncer à leur travail. Au-delà, on renvoie à la négociation qui se mènera conformément à la décision de la conférence des présidents.

Au MR, on note que le dossier est toujours à l'instruction. En attendant, la Commission continue ses travaux, une nouvelle réunion est en cours mercredi après-midi.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires