Elke Sleurs lâche l'inspection des impôts sur Uber

16/12/14 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Belga

La secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude Elke Sleurs a demandé à l'Inspection spéciale des impôts (ISI) d'étudier la structure financière et fiscale de la société Uber en Belgique, annonce-t-elle mardi dans un communiqué.

Elke Sleurs lâche l'inspection des impôts sur Uber

© REUTERS

Uber est un service de transport qui est "moitié moins cher qu'un taxi régulier", précise la secrétaire d'Etat. Le secteur bruxellois des taxis et le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet ont, à différents moments, porté plainte contre cette société originaire des Etats-Unis.

"Si Uber est prêt à travailler dans un cadre légal, il peut tout à fait être actif avec le secteur des taxis", estime la secrétaire d'Etat. "En attendant, Uber doit se plier aux règles en vigueur, notamment fiscales. S'il y a des indications qu' Uber commet des infractions fiscales ou les facilite, nous mènerons une enquête et nous sévirons."

S'il y avait fraude, Uber et ses chauffeurs risqueraient des poursuites pénales.

Elke Sleurs et son collègue de la Lutte contre la fraude sociale, Bart Tommelein, se rencontreront mercredi à ce sujet.

Nos partenaires