Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Lire la chronique d'Amid Faljaoui
Amid Faljaoui, directeur des magazines francophones de Roularta.
Opinion

02/03/16 à 11:44 - Mise à jour à 14:13

Comptes épargne: le taux légal minimum, en réalité, illégal ?

Les rendements des livrets d'Épargne sont déjà extrêmement bas et ils risquent même de devenir négatifs. Comment peut-on en arriver là? Explications.

Comptes épargne: le taux légal minimum, en réalité, illégal ?

© istock

Décidément, nous vivons dans un monde de fou ! Qui aurait pu imaginer que des voix en Belgique s'éleveraient pour dire que le rendement de nos livrets d'épargne - déjà tellement bas au point de faire pleurer de rage beaucoup d'épargnants - est sans doute encore trop élevé?

Ceux qui tiennent ces propos ne sont pas nécessairement des personnes égoïstes mais des patrons de banque très respectables qui constatent que si les taux restent encore longtemps aussi bas, voire deviennent négatifs, il ne sera bientôt techniquement plus possible d'octroyer encore un taux d'intérêt positif aux épargnants.

Résumons cette histoire de fou. Aujourd'hui, la plupart des grandes banques octroient un rendement de 0, 15% pour nos livrets d'épargne. Bien entendu, il y a moyen de trouver mieux comme rendement, soit auprès de banques plus petites, soit auprès des grandes banques. Dans ce cas, des conditions plus restrictives s'appliquent comme, par exemple, l'obligation de ne pas verser plus de 500 euros par mois sur ce compte supposé être plus rémunérateur que les fameux 0,15% de rendement.

Partager

Les comptes bancaires avec des dépôts supérieurs à 100 000 euros pourraient être frappés d'un taux d'intérêt...négatif.

Jusqu'à présent, l'épargnant se consolait en se disant que le rendement de son livret d'épargne ne pourrait pas descendre sous la barre des 0,11% qui est le minimum légal. Pourtant, confrontées à des taux d'intérêt bas, voire négatifs dans certains cas, les banquiers ont de plus en plus de difficultés à gagner leur vie. Certains se posent la question de savoir s'il ne faudrait pas réduire, voire supprimer ce rendement minimal imposé par le ministre des finances.

Plusieurs avocats fiscalistes interrogés par nos confrères du journal économique L'Echo arrivent même à la conclusion que ce taux légal minimum n'a pas lieu d'être pour ne pas dire qu'il serait en quelque sorte... illégal !

D'autres économistes, comme Bruno Colmant, craignent même qu'à terme, sous l'influence de la Commission européenne, les comptes bancaires avec des dépôts supérieurs à 100.000 euros pourraient être frappés d'un taux d'intérêt...négatif. Les langues se délient donc et généralement cela signifie que ce qui était tabou hier ne l'est plus aujourd'hui.

En fait, toute cette agitation est en partie académique pour les épargnants, car si le taux légal minimum de rendement pour un livret d'épargne est de 0,11%, il faut bien garder à l'esprit que ce taux se décompose en 0, 01% de taux de base et 0, 10% de prime de fidélité. Une prime qui porte bien son nom, elle n'est octroyée que si vous ne touchez pas à votre argent pendant un an jour pour jour. Une condition qui n'est pas remplie par la plupart des épargnants. En réalité ce taux légal minimum est égal uniquement au taux de base, soit 0,01%, autant dire 0% ! En enlevant l'inflation et les frais bancaires, le rendement est même en fait négatif, et ça, c'est la réalité de tous les jours.

En savoir plus sur:

Nos partenaires