Comment la taxe sur la spéculation sera contournée

24/10/15 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Belga

Confrontés à un prélèvement de 33% sur la plus-value lors de la revente d'actions moins de six mois après leur achat, les investisseurs envisagent de modifier leurs habitudes boursières pour éviter cet impôt appelé "taxe sur la spéculation", selon deux sondages menés par BinckBank et L'Investisseur, relayés samedi par L'Echo et De Tijd.

Comment la taxe sur la spéculation sera contournée

© iStock

Trois sondés sur dix envisagent d'ouvrir un compte à l'étranger.

Par ailleurs, près de quatre investisseurs sur dix envisagent de réduire leurs achats d'actions et plus d'un investisseur sur cinq pense même à arrêter d'investir dans les actions.

Enfin, quatre investisseurs sur dix ont l'intention de ne plus vendre leurs actions qu'après six mois, ce qui est une autre manière d'éviter la taxe sur la spéculation.

La taxe sur la spéculation boursière entrera en vigueur le 1er janvier prochain.

En savoir plus sur:

Nos partenaires