BNP Paribas Fortis va fermer 150 agences en Belgique

25/03/13 à 11:15 - Mise à jour à 11:15

Source: Trends-Tendances

La Banque BNP Paribas Fortis a dévoilé lundi une mise à jour de ses objectifs stratégiques, rendue nécessaire par l'évolution technologique et le contexte économique difficile, et qui prévoit, d'ici 2015, une réduction de ses coûts de 300 millions d'euros, de ses effectifs de 1.800 équivalents temps plein et de 150 du nombre de ses agences.

BNP Paribas Fortis va fermer 150 agences en Belgique

© Belga

Ces réductions d'effectifs se réaliseront "via la mobilité interne et les départs naturels", indique la banque, tout en précisant qu'elle "limitera le nombre des recrutements à environ 200 équivalents temps plein par an". Un plan de départs naturels et un plan de départs anticipés à partir de 58 ans sont prévus.

La baisse du nombre de collaborateurs se fera "dans le respect de tous les engagements pris avec les syndicats", a assuré le CEO de BNP Paribas Fortis, Max Jadot, au cours d'une conférence téléphonique. La direction s'est engagée envers les syndicats à ne procéder à aucun licenciement d'ici 2016. En 2015, "la banque comptera un peu moins de 15.000 collaborateurs contre 16.600 actuellement".

BNP Paribas Fortis va également procéder à la fermeture de 50 agences cette année, avant une centaine d'autres en 2014 et 2015, soit un total de 150 agences en moins en trois ans. Si les 50 premières agences concernées sont déjà identifiées et sont réparties dans les trois régions du pays, une étude, en cours, doit déterminer, sur base de différents critères (taille de l'agence, densité du réseau, proximité entre plusieurs agences, potentiel de l'agence), les fermetures suivantes. "Nous conserverons le réseau d'agences le plus dense en Belgique", souligne M. Jadot. Pour l'heure, le réseau de l'ancienne Fortis Banque compte 936 agences.

Au total, la banque réalisera 300 millions d'euros d'économies récurrentes d'ici 2015, dont 210 millions d'euros de nouvelles mesures et 90 millions d'euros de mesures restantes liées au précédent plan "Initiative 2014". La situation économique et les taux d'intérêt bas rendent ces mesures nécessaires, a justifié Max Jadot, tout en rappelant "les niveaux acceptables de solvabilité et de liquidités" dont jouit la banque belge, "remise sur les rails depuis mai 2009".

Parallèlement, et dans un contexte de "révolution digitale" qui modifie le comportement des clients, BNP Paribas Fortis investira dans une nouvelle mise à niveau de l'infrastructure de ses automates bancaires ainsi que dans son service aux entreprises. En outre, les "Contact Centres", qui comptent 400 collaborateurs, seront renforcés par 100 personnes supplémentaires.

"Le contact personnel entre le client et sa banque change de nature: alors que les transactions de base effectuées au guichet diminuent, le besoin de conseil augmente", constate la banque. Les appareils mobiles s'imposent de plus en plus comme un canal de communication naturel entre le client et sa banque. BNP Paribas Fortis, qui a lancé et compte encore lancer une série de solutions liées aux nouvelles technologies mobiles, dit traiter, chaque jour, 300.000 transactions en ligne. Au total, la banque investira un montant unique de 300 millions d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires