L'économie espagnole devrait progresser de 6,2% cette année, tandis qu'un record de 5,6% est attendu en Italie. Les prévisions sont ainsi en hausse par rapport au mois dernier.

L'optimisme est dû à la reprise du tourisme dans le sud de l'Europe, un secteur très durement touché par la crise sanitaire. A contrario, le retour massif des voyageurs cet été porte une industrie essentielle pour l'Espagne et l'Italie.

Les deux pays profitent aussi de l'effet positif des fonds de relance européens. Rome s'est ainsi vu octroyer plus de 191 milliards d'euros, pour quelque 69 milliards à Madrid.

Les économistes restent cependant prudents, rappelant l'incertitude de la situation actuelle.

Dans le même temps, les prévisions de croissance en Allemagne se sont, elles, tassées à 3,2% (-0,2%).

L'économie espagnole devrait progresser de 6,2% cette année, tandis qu'un record de 5,6% est attendu en Italie. Les prévisions sont ainsi en hausse par rapport au mois dernier. L'optimisme est dû à la reprise du tourisme dans le sud de l'Europe, un secteur très durement touché par la crise sanitaire. A contrario, le retour massif des voyageurs cet été porte une industrie essentielle pour l'Espagne et l'Italie. Les deux pays profitent aussi de l'effet positif des fonds de relance européens. Rome s'est ainsi vu octroyer plus de 191 milliards d'euros, pour quelque 69 milliards à Madrid. Les économistes restent cependant prudents, rappelant l'incertitude de la situation actuelle. Dans le même temps, les prévisions de croissance en Allemagne se sont, elles, tassées à 3,2% (-0,2%).