Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a lâché 0,16% ou 26,91 points à 17.086,63 points, tandis que le Nasdaq s'est adjugé 0,40% ou 17,68 points à 4.473,70 points. L'indice élargi S&P 500 a gagné 0,18% ou 3,48 points pour finir à 1.987,01 points, au-dessus de son précédent sommet historique du 3 juillet (1.985,44 points). L'indice vedette de Wall Street a avant tout été touché par la baisse de plus de 2% du titre du constructeur Boeing, l'une de ses 30 valeurs, dont les comptes trimestriels n'ont pas convaincu. Les autres grandes entreprises américaines qui ont fait part de leurs résultats depuis mardi soir ont, à l'inverse, agréablement surpris. Les opérateurs ont notamment retenu les bénéfices supérieurs aux attentes et les ventes solides d'iPhone grâce à la Chine du géant informatique Apple, malgré des revenus légèrement moins bons qu'attendu. Quant à son concurrent Microsoft, dont le titre figure aussi au Dow Jones, des ventes plus solides que prévu ont réussi à occulter un bénéfice moins encourageant qu'escompté. Le groupe de chimie Dow Chemical et le géant américain des boissons PepsiCo ont également agréablement surpris les investisseurs. L'anticipation d'une bonne performance trimestrielle de Facebook, dont le titre a gagné presque 3% au cours de la séance, a aussi donné un petit coup de pouce au marché. (Belga)

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones a lâché 0,16% ou 26,91 points à 17.086,63 points, tandis que le Nasdaq s'est adjugé 0,40% ou 17,68 points à 4.473,70 points. L'indice élargi S&P 500 a gagné 0,18% ou 3,48 points pour finir à 1.987,01 points, au-dessus de son précédent sommet historique du 3 juillet (1.985,44 points). L'indice vedette de Wall Street a avant tout été touché par la baisse de plus de 2% du titre du constructeur Boeing, l'une de ses 30 valeurs, dont les comptes trimestriels n'ont pas convaincu. Les autres grandes entreprises américaines qui ont fait part de leurs résultats depuis mardi soir ont, à l'inverse, agréablement surpris. Les opérateurs ont notamment retenu les bénéfices supérieurs aux attentes et les ventes solides d'iPhone grâce à la Chine du géant informatique Apple, malgré des revenus légèrement moins bons qu'attendu. Quant à son concurrent Microsoft, dont le titre figure aussi au Dow Jones, des ventes plus solides que prévu ont réussi à occulter un bénéfice moins encourageant qu'escompté. Le groupe de chimie Dow Chemical et le géant américain des boissons PepsiCo ont également agréablement surpris les investisseurs. L'anticipation d'une bonne performance trimestrielle de Facebook, dont le titre a gagné presque 3% au cours de la séance, a aussi donné un petit coup de pouce au marché. (Belga)