Graciano Torre Gonzalez, ministre espagnol de l'Economie des Asturies, se joindra, lundi, à Namur, à Jean-Claude Marcourt (PS), ministre de l'Economie et des PME, et Benoît Hamon, ministre délégué français de l'economie sociale et solidaire, pour dégager des pistes communes visant à renforcer les créations, reprises et transmissions d'entreprises par les salariés dans le contexte actuel de désindustrialisation. L'économie sociale de la zone Interreg (Nord-Pas de Calais, provinces du Hainault, Namur et Luxembourg) a affiché, en matière d'emplois, une croissance de 2,5% sur 2007-2008. En comparaison, sur la même période, le taux pour l'ensemble de l'économie dans la zone euro était de 0,8%. "Une fois créées, 4/5e des scop se pérennisent", remarque Jean Quéméré, vice-président de la CRESS." Elles tiennent longtemps et résistent mieux à la crise, car elles mettent la finance au service du projet et non au coeur du développement de l'entreprise." (PVO)

Graciano Torre Gonzalez, ministre espagnol de l'Economie des Asturies, se joindra, lundi, à Namur, à Jean-Claude Marcourt (PS), ministre de l'Economie et des PME, et Benoît Hamon, ministre délégué français de l'economie sociale et solidaire, pour dégager des pistes communes visant à renforcer les créations, reprises et transmissions d'entreprises par les salariés dans le contexte actuel de désindustrialisation. L'économie sociale de la zone Interreg (Nord-Pas de Calais, provinces du Hainault, Namur et Luxembourg) a affiché, en matière d'emplois, une croissance de 2,5% sur 2007-2008. En comparaison, sur la même période, le taux pour l'ensemble de l'économie dans la zone euro était de 0,8%. "Une fois créées, 4/5e des scop se pérennisent", remarque Jean Quéméré, vice-président de la CRESS." Elles tiennent longtemps et résistent mieux à la crise, car elles mettent la finance au service du projet et non au coeur du développement de l'entreprise." (PVO)