Les autres types d'absence sont notamment les incapacités de travail, le chômage temporaire ou encore les congés-éducation. "Parmi ces autres absences, on constate une augmentation continue depuis sept ans des incapacités de travail non professionnelles, essentiellement de longue durée, c'est-à-dire de plus d'un mois. Ces dernières constituent généralement la première cause d'absence quel que soit le critère considéré dans l'étude: âge, sexe, secteur, etc.", précise Rony Baert, conseiller général auprès de Partena. Ces absences concernent plus spécialement les ouvriers que les employés, surtout pour le chômage temporaire. Le temps de travail presté est également "nettement inférieur" chez les ouvriers, selon cette étude. Autre constat, le coût des absences augmente pour les employeurs (+0,97% par rapport à l'année précédente), mais diminue pour la collectivité. Au total, 55% des absences sont prises en charge par les employeurs contre 42% par la collectivité, les 3% restants étant des absences sans coût. L'étude porte sur 76.180 travailleurs employés dans 8.312 entreprises entre le troisième trimestre 2011 et le second trimestre 2012. (PVO)

Les autres types d'absence sont notamment les incapacités de travail, le chômage temporaire ou encore les congés-éducation. "Parmi ces autres absences, on constate une augmentation continue depuis sept ans des incapacités de travail non professionnelles, essentiellement de longue durée, c'est-à-dire de plus d'un mois. Ces dernières constituent généralement la première cause d'absence quel que soit le critère considéré dans l'étude: âge, sexe, secteur, etc.", précise Rony Baert, conseiller général auprès de Partena. Ces absences concernent plus spécialement les ouvriers que les employés, surtout pour le chômage temporaire. Le temps de travail presté est également "nettement inférieur" chez les ouvriers, selon cette étude. Autre constat, le coût des absences augmente pour les employeurs (+0,97% par rapport à l'année précédente), mais diminue pour la collectivité. Au total, 55% des absences sont prises en charge par les employeurs contre 42% par la collectivité, les 3% restants étant des absences sans coût. L'étude porte sur 76.180 travailleurs employés dans 8.312 entreprises entre le troisième trimestre 2011 et le second trimestre 2012. (PVO)