L'engagement ou le recrutement d'anciens collaborateurs (également appelé recrutement boomerang) n'a rien d'exceptionnel. Les chiffres d'Acerta révèlent qu'en 2018, un peu plus de 5 % des contrats de travail conclus concernaient le retour d'un ancien collaborateur. Un travailleur motivé et compétent que vous n'aviez pas envie de voir partir vous a quand même donné sa démission ? Dans ce cas, assurez-vous que son départ se déroule dans une ambiance positive et gardez la porte entrouverte...

Les avantages du boomerang

· Gain de compétences externes. Le travailleur boomerang apporte des connaissances et une expertise qu'il n'aurait pas acquises s'il était resté dans l'entreprise. De plus en plus d'entreprises considèrent la période qu'un ancien travailleur compétent et motivé a passée ailleurs comme une formation externe. L'employeur récupère ainsi une personne qui possède une valeur ajoutée accrue par rapport au moment où elle a quitté l'entreprise.

· Recrutement rentable. Par ailleurs, vous pouvez recruter ce collaborateur boomerang à moindres frais, même si vous lui payez un salaire plus élevé que lors de son passage précédent. Le collaborateur connaît l'entreprise et s'intégrera plus rapidement. Il sera donc plus vite productif qu'une personne qui ne connaît pas encore l'entreprise. De plus, la procédure de recrutement proprement dite peut s'avérer moins onéreuse. L'employeur connaît le candidat et, bien que ce dernier ait évolué, il est vraisemblablement inutile de le soumettre à toute la batterie de tests.

Les écueils du boomerang

Malgré les avantages évidents et même si le travailleur revient avec un profil plus solide, le recrutement d'un ancien collaborateur ne constitue pas un gage de réussite. L'entreprise a probablement changé en l'absence du collaborateur. De même, les obstacles personnels qui avaient auparavant poussé le collaborateur vers la sortie peuvent encore survenir. Dès lors, un entretien d'embauche s'avère nécessaire, même si vous connaissez bien le candidat.

Par ailleurs, il n'est pas toujours facile d'évaluer objectivement un ex-collaborateur. Le gain de temps engrangé à court terme grâce à un collaborateur qui connaît déjà l'entreprise et la rentabilité d'une intégration plus rapide constituent deux atouts indéniables. Mais en fin de compte, vous cherchez avant toute chose à recruter le meilleur candidat. Ne vous laissez donc pas aveugler par les avantages à court terme. Réalisez une analyse objective et évaluez les avantages liés au recrutement d'un ancien collaborateur par rapport aux atouts d'autres candidats.

Organisez le départ de vos collaborateurs en fonction d'un retour possible

Lors du départ d'un précieux collaborateur, anticipez un éventuel retour. Témoignez-lui votre confiance en lui signalant qu'il restera toujours le bienvenu. Proposez-lui de vous mentionner en tant que référence sur son C.V. Ce faisant, vous pourrez non seulement lui manifester votre appréciation, mais aussi découvrir sporadiquement les chemins professionnels empruntés par votre ancien collaborateur. Vous pouvez aussi garder des contacts réguliers au moyen d'entretiens ou de communications en ligne (pensez par exemple à LinkedIn). Cela peut suffire à resserrer les liens et à accroître les chances d'un recrutement boomerang.

Vous envisagez d'engager un ancien collaborateur ou un nouveau candidat et vous aimeriez savoir s'il convient (toujours) à votre entreprise ? Prenez contact avec les experts de notre Assessment Center !